mercredi 26 mars 2014

La folie des marques


Lors d’un séjour à Boston, j’ai eu la chance d’entrer dans les boutiques les plus prestigieuses telles que Gucci, Burberry, Giorgio Armani, Chanel et ainsi de suite. Notez que je n’ai pas écrit « magasiner dans ces boutiques », mais bien « y entrer ». Je savais bien que de telles marques étaient extrêmement dispendieuses et que très peu de gens pouvaient s’offrir ce genre de produits, mais j’ai tout de même voulu y jeter un coup d’œil par curiosité.

Je dois dire que ma curiosité a été graduellement remplacée par de l’incompréhension lorsque je réussissais à voir le prix des produits. Je comprends que des bijoux, par exemple, ça peut couter très cher à cause de la rareté de l’or, des diamants et des pierres précieuses. Néanmoins, ma compréhension s’est complètement arrêtée lorsque j’étais dans le magasin Gucci qui est sans doute la plus prestigieuse de toutes les boutiques nommées plus haut. J’ai repéré au loin une paire de bottes de pluie en caoutchouc. Voulant vérifier comment le renom d’une marque pouvait influencer sur les prix, j’ai recherché discrètement l’étiquette de la botte; 325 $. Oui, cette botte portait le logo Gucci, mais je dois dire qu’en terme de qualité du produit, qui est de protéger de l’eau dans ce cas-ci, je suis certaine que mes bottes noires avec une semelle orange brulée sont tout aussi résistantes.

Donc, je ne suis pas fâchée ou scandalisée de constater que la marque joue en effet pour beaucoup sur le prix de n’importe quel produit. En fait, je me dis que si des bottes de pluie coûtent 300 quelques dollars, c’est qu’il existe des gens qui sont prêts à payer ce prix. Par contre, je pense qu’il faut au moins réaliser que lorsque nous payons cher pour un produit quelconque, ce n’est pas que pour la qualité. Il faut rester réaliste et savoir qu’il est, la plupart du temps, possible de se procurer un produit tout aussi bon pour des fractions de ce prix. Cela dépend donc seulement de notre capacité à payer et de l’importance que l’on porte à ces fameuses marques.

2 commentaires:

Jonathan caron gilbert a dit…

En fait, je crois que ce n'est pas une question de prix ou de qualité que les gens recherche dans ces boutiques (qui à mon avis on des gouts plutôt douteux en matière de mode. Je suis donc content de ne pas être à la mode parce que quand je regarde ce que ces compagnies vendent, je trouve ça régulièrement laids). Cela étant dit, Je penses que les gens qui se procure ces marques le font plus pour l'appartenance et pour le renom. Pour ma part je préférerais m'acheter un costard Armani pour mon emploi que de porter un veston du Sears. Pourquoi ça? Parce que dans chaque domaine si une personne est "bien habillée" on lui portera plus de crédibilité. Essayez le vous verrez! Cet exercice peut être assez surprenant.

Marie-Pier Catellier Savard a dit…

Je crois tout d’abord que les gens qui achètent des vêtements griffés haut de gamme du type Valentino tentent de s’identifier à la marque, le style des designers et aussi pour montrer qu’ils ont un style de vie plus luxueux. Par contre, je dois dire que la plupart des designers tendent à créer des collections du type Prêt-à-porter, pour ainsi rejoindre le budget et le style de vie de monsieur et madame tout le monde.
Je peux comprendre qu’il devient dispendieux de vouloir suivre les tendances, qui sont davantage créées pour les avant-gardistes, il faut aussi savoir que le Québec est en retard sur la mode et le design. Cependant, je crois qu’il y a des compagnies où les marques sont un gage de qualité. Nous voyons cela davantage dans les marques de vêtements pour le sport.
La question serait aussi intéressante à se poser pour les marques dans tous les domaines. Les marques présentent toutes un positionnement différent (qualité, prix, notoriété, écologique, Etc.).