mercredi 26 mars 2014

La liberté d'expression à tout prix

Tout d’abord, la nouvelle émission «Les jeunes loups » sur les ondes de TVA m’amène à me questionner sur la liberté d’expression. En effet, dans cette série, les nouvelles propriétaires du tabloïd Webmatin veulent à tout prix faire éclater la vérité afin d’informer les citoyens. Elles seraient prêtes à tout pour avoir le « scoop ».

En quelque sorte, on pourrait comparer cette émission aux diverses stations de radios dites d’opinions étant donné que le but recherché est le même, soit choquer les gens.

En soi, la liberté d’expression est une bonne valeur, mais, jusqu’à quel prix ? Est-ce qu’il faut vraiment tout dénoncer sur la place publique ?

Dans le premier épisode, l’une des propriétaires publie la photo d’une policière abattue par un membre de gang de rue, en première page. Est-il nécessaire d’aller aussi loin pour choquer ? (Même s’il s’agit de fiction). Je ne crois pas, même s’il est de leur devoir en tant que «journaliste» d’informer les citoyens, et ce de manière fidèle.

Je comprends le besoin de s’exprimer et de faire valoir la vérité, mais il serait important de penser aux conséquences de ses actes, non ?



C’est à réfléchir !

1 commentaire:

Alexandra Lapierre a dit…

Je suis d'accord avec toi, toute chose n'est pas toujours bonne à dire. C'est d'ailleurs un grave problème du journalisme d'aujourd'hui qui vise plutôt le sensationnalisme, souvent au détriment de la qualité de l'information. Du même coup, l'information véhiculée est, de façon souvent désolante, axée sur le ''potinage'' et non sur la réelle pertinence qu'elle peut apporter à la population. Serait-il possible de faire un ''comeback'' au journalisme d'autrefois, qui s'inquiétait plus sur le sort de la société et moins sur celui de la séparation de Julie Snyder et de Pier-Karl Péladeau ? Je garde espoir...