mercredi 26 mars 2014

Lorsque Steven Seagal s’en mêle



C’est suite au cours d’aujourd’hui sur les lanceurs d’alertes que j’ai trouvé cet article. Je n’ai pu résisté à l’envi d’y faire référence dans le forum. Avec une parfaite touche d’humour, Elliot Hannon nous présente les déclarations de l’acteur Steven Seagal à propos des Jeux de Sotchi. En effet, c’est le 31 janvier passé sur les ondes de Fox News, lors de l’émission de l’ancien gouverneur de l’Arkansas, Mike Huckabee, que l’acteur Steven Seagal nous donnait son avis sur la sureté des lieux à Sotchi.

«Les chances pour qu’un de ces kamikazes s’en tirent sont vraiment minimes compte tenu de la vigilance extrême de Sotchi. Ils ont du matériel incroyable, mis en place avec beaucoup de contacts dans le monde entier. Le président Poutine fait du mieux qu’il peut. Et, comme je l’ai dit, le FSB [les services de sécurité russes] et Alfa Spetsnaz [les troupes d’élite de lutte contre le terrorisme] sont vraiment parmi les meilleurs sur Terre, donc ça va vraiment être difficile pour quiconque de s’en tirer.»

C’est avec beaucoup d’ironie qu’Elliot Hannon abordait la nouvelle notamment lorsqu’il fait référence à la crédibilité de Steven Seagal : «avec des films comme Attack Force, Jeu fatal et Mercenary à son actif, l’expertise de la star des arts martiaux en matière de sécurité nationale parle d'elle-même». À vrai dire, je m’efforce de comprendre comment certaines personnes peuvent donner publiquement leur avis sur des enjeux pour lesquels ils n’ont absolument aucun crédit. Que pensez-vous de ce genre de situation ?

Hannon, Elliot. 2014. Slate. En ligne. «Selon Steven Seagal, Sotchi est un lieu sûr. Rassurés ?» 31 janvier. http://www.slate.fr/monde/82955/steven-seagal-sotchi Consulté le 26 mars 2014.


4 commentaires:

Alex Denty a dit…

Je suis d'accord avec toi, un acteur américain qui donne son avis en matière de sécurité en Russie, ça n'a pas beaucoup de crédibilité, et à sa place je m'abstiendrais.

Je me pose quand même des questions sur le travail des journalistes concernés. On voit souvent circuler aux nouvelles ou sur le web une séquence de vingt secondes avec la réponse d'une personnalité à propos de n'importe quel sujet. Il me semble qu'on oublie parfois que si la personne parle devant une caméra, c'est parce qu'une question lui a été posée. Alors pourquoi donne-t-on un micro à n'importe qui pour parler de n'importe quoi? Je ne connais pas les circonstances de cette entrevue, mais demander à Steven Seagal son avis en matière de sécurité en Russie ne me semble pas très pertinent de la part d'un journaliste ou animateur.

justine bouchard a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
justine bouchard a dit…

Oui, tu as tout à fait raison! En fait, je me suis fait la même réflexion. Je crois même que c’est le principal enjeu de cette «nouvelle». Je dois avouer ne pas connaître non plus le contexte dans lequel l’acteur a donné son avis, mais il serait intéressant de savoir si un journaliste a vraiment réclamé son opinion sur le sujet. Bien que l’article m’ait fait rire, j’avoue être rassuré du fait de ne pas avoir entendu davantage parler des déclarations de l’acteur. Preuve que les journalistes ont compris que les affirmations de Steven Seagal ne sont pas d’intérêt public.

Blogger a dit…

Listen Online: Sprinter - True Lya Lya