mercredi 26 mars 2014

Devrions-nous obliger nos politiciens à dévoiler leur situation financière?

Hier matin, Philippe Couillard, le chef du Parti Libéral du Québec, a demandé à ses adversaires de dévoiler leur actif ainsi que ceux de leur conjoint(e) puisque ces derniers ne cessent de l’attaquer à son intégrité. En faisant cette demande, il précise que «la transparence fait partie du lien de confiance. Elle sert à donner et à manifester de façon concrète la garantie d'intégrité.»[1] Toutefois, lors de son discours, il n’a pas précisé en quoi ces informations seraient pertinentes pour les électeurs.

Un questionnement m’est alors venu en tête… Pourquoi n’obligerions-nous pas les personnes qui aspirent à être premier(ère) ministre à dévoiler ces informations, comme les Américains le font avec ceux qui souhaitent devenir président ?

Étant donné que les finances sont un sujet tabou dans notre société, le fait de divulguer ses renseignements prouveraient  à la population que le candidat est sérieux et qu’il est prêt à tout exposer pour atteindre le poste tant convoité. Il me semble aussi logique que ceux des conjoints(es) soit aussi dévoilés puisque le candidat forme un couple et, dans la plupart des cas, il partage certains actifs avec l’être cher.

Il est certain que les candidats pourraient craindre d’être jugé si une telle mesure était exigée. Toutefois, je crois que la population finirait par oublier la richesse des candidats et seraient capable de faire leur part des choses en se concentrant davantage sur les projets des partis que sur les actifs des candidats.

Malheureusement, je ne crois pas que nous pourrons avoir ces informations lors de la présente campagne électorale puisque tous les chefs se sont montrés ouvert à la proposition, sauf la chef du Parti Québécois, Pauline Marois. J’imagine que si elle sent une certaine pression de la population, elle cèdera et dévoilera ses renseignements.





[1] http://www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2014/201403/25/01-4751166-couillard-veut-que-le-couple-blanchet-marois-devoile-ses-actifs.php

1 commentaire:

Catherine Mailloux a dit…

Je comprends ton point, mais je me demande jusqu'à quel point c'est essentiel ce genre d'information.
N'y a t'il pas des enjeux beaucoup plus importants à discuter? Selon moi, il s'agit d'information reprise par les médias dans le but de générer des cotes d'écoute. Ca attire les gens ce genre de nouvelle à sensation et ça fait dévier le débat public sur des détails insignifiants. Je suis d'accord pour la transparence, mais en quoi le fait que l'un accepte ou l'autre refuse m'éclaire dans mon vote?