mercredi 26 mars 2014

Un drôle d'album...


Il y a environ deux ans, ma cousine et moi étions ensemble par un après-midi pluvieux et nous avons décidé d’aller sur Facebook, pour faire du voyeurisme, bien entendu, et regarder ce que les gens faisaient. Bref, en regardant notre fil d’actualités, qu’elle n’était pas notre surprise…non ce n’était même pas de la surprise nous étions bouche bée, sans mots, voire même quelque peu horrifié lorsque nous avons vu une de nos amies qui avaient ‘’liké’’ une photo d’un album très macabre : une jeune femme venait d’accoucher d’un bébé mort né et avait décidé de faire un ‘’shooting’’ photos pour exposer les ‘’seules’’ photos de bébé qu’elle n’aurait jamais de sa petite fille. L’album contenait des photos du bébé lors de la naissance et des photos du poupon dans son cercueil. Je me questionne encore aujourd’hui à savoir qu’elle est la place de l’éthique dans la photographie des morts ? Je me rappelle des films d’horreur où l’on nous présente ce genre de photo et la sensation de chaire de poule me revient encore… Est-ce réellement approprié de photographié des gens qui sont décédés ? Pire encore, qu’en est-il de photographier un bébé mort et de l’exposer sur Facebook ? Personnellement je crois que ça ne se fait tout simplement plus, ce n’était pas approprié à l’époque et ce ne l’est toujours pas aujourd’hui. Les gens autrefois photographiait les défunts afin d’avoir un dernier souvenir d’eux…mais je crois que la personne décédée n’aurait pas voulu qu’on se souvienne d’elle ainsi et que c’est une grave manque de respect pour elle. Quoiqu’il en soit, cet album de bébé mort avait fait beaucoup de ravage sur les réseaux sociaux, mais la jeune maman n’a jamais accepté de l’enlever et il se retrouve toujours sur son Facebook. Est-ce vraiment la bonne façon de vivre son deuil ?

2 commentaires:

Catherine Mailloux a dit…

Je suis d'accord avec toi. Quelques fois les gens ne comprennent pas ce qui est «bon» de mettre sur facebook et ce qui ne se fait pas du tout. J'ai une amie qui mets plein de photos de son fils soit flambant nu ou dans des positions pas géniales… du genre avec une bière dans les mains ou une cigarette. Bien sûr, c'est pour rire, mais jusqu'à quel point les gens vont comprendre que c'est pour rire?

Pier Ann St-Jean a dit…

c'est fascinant à quel point plusieurs ne sont pas conscients de la portée des médias sociaux. Avec Internet, l'information voyage à la vitesse de la lumière. Les notions de vie privée et de vie publique s'entremêlent et ce n'est pas toujours heureux. Un voyeurisme malsain est de plus en plus banalisé. Je suis pour la liberté d'expression certes, mais il reste que la pertinence à des limites et que bien souvent elles sont franchies.