mercredi 26 mars 2014

La boussole électorale




Avez-vous déjà entendu parler de la boussole électorale? Probablement que oui, mais pour ceux et celles qui ne savent pas de quoi il est question je vais vous expliquer brièvement ce que c’est. La boussole électorale est un test que tout le monde peut réaliser sur le site Internet de Radio-Canada. Ce test a pour but de déterminer quel est le parti politique qui vous rejoint le plus. Plusieurs questions, de divers sujets, comme l’économie, la santé, l’éducation et la culture vous sont exposées tout au long du questionnaire. À la fin de ce dernier, vous retrouvez la cartographie des partis et votre emplacement par rapport à celle-ci, qui est déterminée par les réponses que vous avez inscrites.

Personnellement, je crois que cette boussole électorale est un bon outil pour aider les gens qui sont plus ou moins intéressés et informés sur la politique. Pour avoir moi-même fait le test, je peux conclure qu’il est tout de même représentatif. Mais à quel point pouvons-nous nous fier à ce test? Il faut bien sûr prendre le résultat avec modération puisque ce ne sont pas tous les facteurs et tous les enjeux qui sont pris en compte. Je crois toutefois qu’il est objectif et bien construit puisqu’il a été créé par un média, Radio-Canada, reconnu pour son objectivité et son professionnalisme. Si le test avait été offert par l’entreprise Québecor, j’aurais probablement eu un certain doute sur le résultat obtenu à la suite des événements qui se sont produits depuis le début de la campagne. J’entends par ici, le lancement en politique de l’actionnaire majoritaire de la compagnie, Pierre Karl Péladeau. 

1 commentaire:

Étienne Ferland a dit…

Je ne suis pas un grand fan de la boussole électorale. Elle permet en effet de connaître les positions des partis sur certains enjeux et nous permet de savoir quels sont les enjeux de cette élection.

Cependant, je crois que les pourcentages des partis de centre sont inutilement élevés. En effet, il est impossible d’avoir un résultat libéral nul, étant donné que leurs positions sont souvent au centre dans les questions. Ainsi, même si je vote par exemple uniquement en suivant la ligne de parti de Québec solidaire ou le parti conservateur du Québec, je vais quand même avoir un score de plus de 50% avec le parti libéral. C’est ridicule, car la façon de faire est que lorsque l’on vote totalement d’accord, nous recevons un pourcentage légèrement plus faible pour les partis situé dans le partiellement d’accord et il en est de même pour la position neutre. Quand on sait que beaucoup de personnes sont influencées par les résultats de la boussole électorale, c’est assez révoltant de voir à quel point notre télévision nationale dirige le vote.