mercredi 26 mars 2014

Lac-Mégantic : Détruire pour reconstruire


Ces temps-ci, à Lac-Mégantic, c’est la construction d’un centre-ville qui s’opère. Au grand bonheur des gens, les choses commencent à prendre forme et tranquillement les commerces sinistrés s’installent dans de nouveaux locaux pour pouvoir rouvrir leurs portes au grand public.

Bien que cela fasse le bonheur des uns, ce n’est pas le cas pour tout le monde. En effet, dans le secteur Fatima, quartier résidentiel et ouvrier de la ville, bien des résidents ont vu leur maison se faire détruire. Je ne parle pas ici de destruction à cause de l’accident du 6 juillet, non, celles-ci ont heureusement été épargnées par les flammes. Il s’agit plutôt de l’entreprise Métro qui a acheté ces maisons afin de construire la nouvelle épicerie sur ces terrains. J’ai parlé d’acheter, mais je crois que cela ressemble plus à réquisitionner puisque même si les résidents ont eu la valeur de leur résidence en argent, la  plupart ne seraient pas déménagés s’ils en avaient eu le choix.

Donc, j’en viens à me questionner sur l’éthique de ces événements. Dans une ville où, à mon avis, les citoyens ont déjà assez souffert, est-ce juste d’utiliser le pouvoir que certaines grandes chaines ont afin d’arriver à leurs fins? Après tout le drame qu’ils ont vécu, ne serait-ce pas plutôt aux citoyens de Lac-Mégantic de décider quoi faire avec ce qu’il leur reste de ville?

1 commentaire:

Vanessa Guy a dit…

Je comprends effectivement ton questionnement et je trouve que c'est triste que certaines entreprises puissent profiter de la vulnérabilité des gens pour croitre. Je crois que la chaine d’alimentation aurait pu attendre avant de concrétiser son projet afin de respecter la population de Lac-Mégantic.