mercredi 26 mars 2014

« L’automédiatisation »




J’ose aborder le sujet de l’époque des « selfies », des « # », et des « taggages ». Il y a, en ce moment, une vague de médiatisation de soi. Les gens se prennent en photos partout où ils vont, dans chaque activité qu’ils font et affichent les moindres détails de leur vie sur les médias sociaux. On dirait que les gens ont un besoin de s’afficher, comme s’ils manquaient d’attention. C’est la course sur qui sera plus belle qu’une autre, qui se fera plus remarquer qu’une autre, qui aura le plus long et le plus beau décolleté et cela ne finit plus. Jusqu’où cela va-t-il se rendre ? Les garçons aussi sont concernés, que ce soit avec les photos qu’ils prennent au gym ou celles de leur « outfit of the night ». On dirait que j’ai envie de crier : « RÉVEILLEZ-VOUS ! » C’est un contrôle constant de l’image qu’ils projettent. C’est pratiquement une obsession. Cela doit être épuisant de vouloir être aussi parfait. Ce que je trouve le plus désolant, c’est de voir de jeune fille, en plein développement, s’adonner à ses pratiques « superficielles » tout simplement pour faire comme les autres. Est-ce que le problème d’estime de soi est de plus en plus présent ?

2 commentaires:

Caroline Savard a dit…

La mode des selfies va tellement loin dans le milieu des célébrités, que les photos personnelles de leurs comptes Instagram semblent faites en fonction de choquer le public. De plus en plus osées, les photos que publient les jeunes célébrités ont l’air d’avoir une fonction de publicité. Les jeunes Miley Cyrus, Rhianna ou Selena Gomez ne cessent de se dénuder plus, et les célébrités obligent le public à carrément entrer dans leur intimité.

Beaucoup de critiques sont faites à l’univers des paparazzi. On les accuse de s’immiscer dans la vie privée des personnalités publiques, de trop en dévoiler, mais il semblerait que ces photos librement affichées sur les réseaux sociaux par les célébrités soient publiées dans le but d’entretenir cet étalage malsain de leur vie privée. Certaines célébrités vont si loin, qu’elles publient des photos uniquement pour choquer, comme cela a été le cas de Madona cette semaine, qui a publié une photo de son aisselle hirsute.

Marie-Dominique Morin a dit…

Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que Facebook prend beaucoup trop de place dans la vie des gens et remplace même, dans certains cas, de réelles relations humaines. Bien que ce site soit une bonne idée puisque, d’un certains sens, il améliore la communication entre personnes, je ne dirais pas qu’il améliore la vie quotidienne de ses utilisateurs. Je suis tout à fait en faveur de la liberté d’expression, mais je trouve toutefois que l’auto-médiatisation est un phénomène qui n’est pas à prôner. Non seulement je trouve que certaines personnes envoient une mauvaise image d’eux-mêmes, par l’hyper sexualisation, mais je pense aussi que l’on ferait mieux d’être plus prudent dans nos actions, car on pourrait en ressentir de nombreuses conséquences sur le plan personnel et professionnel.