mercredi 5 mars 2014

Enceinte et en mort cérébrale


Enceinte et en mort cérébrale

Vous avez probablement entendu parler de l’histoire de la femme au Texas qui était en état de mort cérébrale, mais les médecins refusaient de la « débrancher ». La femme de 33 ans, Marlise Munoz,  s’était effondrée chez elle due à une embolie pulmonaire. Elle était alors enceinte de 14 semaines. Cette histoire a fait beaucoup jaser aux États-Unis pour deux raisons bien spécifiques. En effet, ce cas touchait des cordes très sensibles de la société, soit l’euthanasie et l’avortement.

La patiente refusait d’être maintenue en état de mort cérébrale mais les médecins ont insistés puisque l’État du Texas oblige la poursuite du maintien en vie, peut importe l’avancement de la grossesse.

Marlise Munoz est maintenant en paix. L’établissement a décidé de la débrancher après avoir confirmé les nombreuses anomalies du fœtus.

La toute première fois que j’ai entendu cette histoire, je n’y croyais tout simplement pas. Je ne pouvais pas concevoir que l’établissement hospitalier allait à l’encontre de ce que la patiente souhaitait ainsi que toute sa famille. De plus, l’état de santé du bébé risquait d’être critique dû au manque d’oxygène lors de l’incident. Alors, pourquoi s’acharner autant?

Personnellement, je crois qu’il est temps d’avancer dans le dossier de l’euthanasie. Je comprends que ce dossier risque d’être complexe, mais que ferons-nous lorsqu’un cas comme celui de madame Munoz se présentera au Canada?

Je crois que cette histoire a permis de soulever plusieurs questions. Qu’serait-il arrivé si le fœtus n’avait pas souffert d’un manque d’oxygène? Qu’arrivera-t-il lorsqu’il y aura des cas semblables? Quelles sont les limites de la loi sur la poursuite du maintien en vie?

À suivre!

Sources :

L’express. 2014. «Texas: une femme enceinte maintenue en état de mort cérébrale contre sa volonté ». http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/texas-une-femme-enceinte-maintenue-en-etat-de-mort-cerebrale-contre-sa-volonte_1312630.html Consulté le 4 mars 2014.

ParisMatch. 2014. « Marlise Munoz enfin en paix ». http://www.parismatch.com/Actu/International/Enceinte-et-en-mort-cerebrale-Marlise-repose-enfin-en-paix-545857. Consulté le 4 mars 2014.

3 commentaires:

Roxanne Martin a dit…

Je suis du même avis que toi Marie-Noëlle. Il est temps que les choses changent concernant l'euthanasie.

Notre société connaît des avancées spectaculaires dans de nombreux domaines, mais je vois aussi que notre société peut être très arriérée concernant d'autres domaines, y compris celui de l'euthanasie.

Je crois que l'hôpital aurait dû respecter les dernières volontés de la patiente et que sa famille aurait dû se battre pour les faire respecter.

Le Canada devrait prendre position devant cet évènement afin d'être préparé si jamais une situation de ce genre se présenterait.

Anne-julie Têtu a dit…

Je suis d'accord avec toi également. D'abord et avant tout, il était question d'un petit bébé qui allait naître sans mère parce que des médecins ne voulaient pas respecter la volonté de la famille et de la mère. Je trouve cela tellement irrespectueux. Dans la vie il faut parfois passer par-dessus quelques principes pour le bien être des autres. Cette enfant n'était pas attendue dans cette famille sans la mère et c'est leur choix. Les médecins n'ont rien à dire dans cette décision. Je suis également d'accord avec Roxanne à l'effet qu'il faudrait que les hôpitaux réfléchissent sur ce cas afin de savoir qu'es-ce qu'il ferait, eux, si une situation comme celle-là se présentait au Canada.

Blogger a dit…

Trying to find the Best Dating Website? Create an account and find your perfect date.