vendredi 14 mars 2014

Subjectivité, politique et éthique …

Après avoir confirmé une publication douteuse sur sa page Facebook, le candidat pour le Parti Québécois, M. Jean Carrière, a retiré sa candidature aux élections. En effet, l’ex-candidat péquiste avait publié une photo d’une femme présentant un doigt d’honneur à côté de l’inscription « Fuck Islam ». L’individu qui est un fort partisan de la charte des valeurs souligne avoir publié la photo dans une période où on discutait beaucoup de la charte. À la suite de l’annonce de son retrait en politique, «M. Carrière a publié un message sur sa nouvelle page Facebook où il critique le travail des médias et se plaint d’être à son tour victime d’insultes sur les réseaux sociaux. Il stipule que ce n’était pas dans son intention de blesser quiconque et qu’il avait partagé la photo en raison d’un dégoût à l’égard de certaines pratiques religieuses de l’Islam. L’ex-candidat explique avoir déjà été victime de violence en raison de la religion.

            Après les évènements, le député péquiste, M. Roland Richer, semble ne pas être d’accord avec le retrait en politique de son coéquipier. Pour ma part, je trouve tout à fait juste d’avoir exigé le retrait en politique du candidat. Le projet de charte des valeurs du PQ est un sujet très délicat. Les croyances religieuses sont personnelles à chacun et, pour certains, elles sont nécessaires à la vie. Chacun est libre de croire en ce qu’il veut, là où la charte à raison, c’est lorsqu’elle demande aux gens qui pratiquent les religions de le faire dans un endroit isolé des autres. Cependant, il m’apparaît tout à fait inacceptable que les gens qui travaillent à l’élaboration de la charte le fassent afin d’abolir complètement les pratiques.   

            Croyez-vous qu’il est juste que des candidats politiques ne soient pas complètement objectifs dans le cadre de leur travail ? Teinter les idées politiques d’opinions personnelles peut-il être néfaste pour la société ? Quant à moi, cela ne fait qu’encourager la séparation des groupes dans la société et créer du rejet, pas super comme ambiance, non ?

1 commentaire:

Martine Perron a dit…

Je ne crois pas qu’un candidat politique puisse être objectif en tout point dans le cadre de son travail. Lorsqu’un candidat joint un parti, c’est parce qu’il adhère à la culture du parti. Il faut savoir qu’un parti forme son programme en fonction d’une façon de penser le fonctionnement d’une société. Les décisions prises par un parti politique sont prises en fonction de cette façon de penser, qui n’est pas objective.

Cependant, des opinions personnelles qui sont diffamatrices où qui peuvent cause des préjudices à d’autres ne devrait effectivement pas être diffusé par un candidat à travers un média sociaux. Non seulement les candidats devraient être conscients de leur influence auprès de leurs différents publics, mais également conscients qu’ils ont une certaine notoriété auprès de la société. Cela étant dit, je désapprouve également la diffusion de ce genre d’image par tous les citoyens. Les gens devraient être plus conscientisés par rapport aux impacts de leur publication.