mardi 11 mars 2014

« Rambo » le monstre éthique de la Côte-Nord

Lors de son passage à la Commission Charbonneau, le célèbre « Rambo » de la Côte-Nord nous a offert un témoignage parmi les plus surprenants. En effet, c’est dans le calme et la confiance que ce dernier a admis avoir eu recours à l’intimidation sur les chantiers afin d’obtenir des emplois pour les travailleurs de sa région. Alors que l’on s’attendait à recevoir un monstre à la barre, je suis forcée d’admettre que c’est plutôt le contraire qui s’est produit. D’autres ont affirmé que le personnage souhaitait contrôler toute la Côte-Nord et qu’il jouait à la victime en présentant ce témoignage. Malgré la répartition des opinions sur le sujet, le célèbre « Rambo » s’est vu accueilli comme une vedette lors de son retour en région à l’aéroport de Sept-Îles.

À la suite de cet événement et après plusieurs discussions avec mon entourage, je m’aperçois que je ne suis pas la seule à respecter les actions de ce dernier. Cependant, je ne peux m’empêcher d’admettre que le recours à l’intimidation n’est pas un comportement éthique et n’est encore moins un comportement que je respecte alors : pourquoi est-ce que je respecte ses actions ? Pourquoi est-ce que j’ai le sentiment qu’il a bien agi ?

Lors de son témoignage, Bernard Gauthier alias « Rambo », affirme lui-même qu’il était conscient qu’il ne respectait pas la loi à ce moment, mais qu’il le faisait toutefois pour le bien de ses ouvriers. J’ai l’impression que ma compréhension ainsi que la compréhension de plusieurs autres individus à l’égard de ce geste prend naissance dans la compassion. En fait, j’ai envie de dire que sa motivation de faire de l’intimidation était bonne. Puisque sa motivation était de garantir des emplois aux ouvriers de sa région qui étaient victimes d’une perte d’emploi, Bernard Gauthier avait le droit d’intimider les chantiers. Toutefois, j’admets que l’intimidation à des limites et que je n’aurais probablement pas approuvé ces actions s’il y avait eu un crime majeur. Ainsi, lorsque l’intimidation est effectuée pour de bonnes raisons et qu’elle ne dépasse pas un certain stade, je suis tentée de dire qu’il serait juste de l’approuver. Toutefois, ce n’est pas ça un comportement éthique. L’intimidation en soi n’est pas éthique. Est-ce qu’on a le droit de dire qu’elle devient un comportement éthique lorsqu’elle est effectuée pour de bonnes raisons ? Vraiment je me sens départagée à travers toutes ces opinions.

2 commentaires:

Lévesque Laurie a dit…

Je suis d'accord avec toi avec le fait qu'il avait de bonnes raisons. Toutefois, il aurait pu prendre de toute autre méthode pour faire valoir sa cause. Il aurait pu faire un appel à l'aide au gouvernement et exposer son problème. Il a choisi de prendre la voie rapide pour arriver à ses fins et c'est ce choix qui est immoral. Malgré que ses intentions étaient honorables, il n’en demeure pas moins que les canaux qu'il a utilisés pour défendre sa cause sont selon moi immoraux.

Nath Noel a dit…

Étant native de la côte-nord et ayant eu la chance ou la malchance de rencontrer M. Bernard Gauthier alias Rambo, je crois qu'il avait de bonnes raisons d'agir, mais je ne crois pas que les intentions derrière ces actions étaient forcément bonnes, et surtout la façon dont il s'est pris pour faire valoir ces intentions.

Rambo est présentement tant reconnu comme étant un «icône» mais également comme étant «un monstre». Pour ma part, il est ni l'un ni l'autre. Il est simplement un homme de tête, de pouvoir qui a profité de son «statut» pour faire sa place.

L'intimidation n'est pas une façon d'agir j'en conviens. Selon moi, il n'est pas morale d'utiliser cette voie. Il aurait pu faire valoir ses points d'une différente façon.