lundi 17 mars 2014

Faire pousser un plan de marijuana chez-soi, acceptable ou non?


À l'aube de débats à propos de la légalisation de la marijuana, une question me vient sans être capable d'y répondre. Est-il socialement acceptable de faire pousser un plant de marijuana chez soi? Peut-être pourrez-vous m'aider dans mon raisonnement.. 

Mais si j'en cultive seulement un!
Existe-t-il une différence entre le fait de cultiver un seul plant de marijuana ou 15? Si l'on commence à en cultiver un et qu'on voit que notre technique porte fruit, commencerons-nous à en cultiver davantage? Je me demande si le fait de commencer à faire pousser un plant de marijuana peut nous influencer à aller plus loin. De plus, si je débute ma plantation dans mon appartement, est-ce que cela me motiverait moi et les personnes concernées par cette plantation à consommer celle-ci même si à la base cela n'était pas dans mes intentions? 

Est-il moins pire de seulement en consommer, ou seulement en faire pousser? 
Qu'est-ce qui serait le mieux vu? Quelqu'un qui consomme de la marijuana à l'occasion avec ces amis ou quelqu'un qui prend la décision de ne pas consommer de marijuana, mais qui décide de commencer à en faire pousser pour le plaisir chez lui? 

Acheté versus cultivé 
Supposons que je consomme fréquemment et que je suis un peu inquiet de la qualité de ma marijuana, que je me demande si elle a été fabriquée dans les règles de l'art. Suis-je mieux de consommer de la marijuana achetée de quelqu'un d'autre, qui risque d'avoir été mélangée à d'autres substances ou bien de créer la mienne et d'utiliser celle-ci? 

Est-ce que ce qui est acceptable pour un ami l'est aussi pour la famille? 
Après avoir réfléchi à ces questions, vous en viendrez à un point de vue. Si par exemple, vous décidez que de faire pousser un plant de marijuana reste dans la limite de l'acceptable pour l'un ou l'autre de vos amis, auriez-vous la même réponse si cette situation se produisait pour votre copain/copine ou soeur/frère? Est-il plus facile d'accepter cette situation lorsqu'elle est plus loin de nous? Je crois que cette question pourra en faire changer d'avis...

Bref, ces questions me laissent bien perplexe. J'ai hâte de vous entendre

4 commentaires:

Samuel Beauchemin a dit…

Intéressant comme sujet Andréanne !

Personnellement, j'amènerais le débat sur la légalisation de la marijuana à un autre niveau. Selon moi, légiférer le pot serait très payant pour le Québec. Pensons-y un instant. Le nombre de ventes de marijuana qui s'effectuent sur le marché noir , c'est hallucinant !!! Ça représente des montants énormément importants qui passent sous le nez du gouvernement chaque année. Ce commerce particulier se sauve des taxes et des impôts.

Imaginez si la vente de pot était tout simplement mieux contrôlée, mieux encadrée et mieux régie par les instances gouvernementales. Les producteurs devraient se procurer un permis. Les consommateurs payeraient des taxes sur leurs achats. Les gouvernements récolteraient ainsi des recettes importantes qui contribueraient à la prospérité économique.

Quand on y pense, la marijuana, c'est exactement comme l'alcool. Et dieu sait que les SAQ sont payantes pour le gouvernement.

Paule Assad-Déry a dit…

Il ne faut pas oublier que la marijuana est encore illégale dans la plupart des pays du monde! Toutefois, selon moi, faire pousser un plan de marijuana chez-soi est tolérable, tant qu'il ne fournit qu'une consommation personnelle. Vendre de la drogue est beaucoup plus punissable par la loi que la simple possession, et il est de la responsabilité du botaniste en herbe de ne pas étaler son plan de marijuana à la vue de tous. Ce qu'on ne sait pas ne fait pas mal, non?

Jonathan caron gilbert a dit…

Je ne suis pas nécessairement pour ou contre la légalisation du "pot", mais je ferai ce commentaire : l'État du Colorado a l'égaliser au début du mois de janvier la consommation de la marijuana, depuis, c'est l'État qui génère les ventes de ce produit et qui peut ainsi se comparer à la vente de l’alcool ici au Québec. Citons uniquement les ventes qu'ils ont fait ainsi que les profits qui sont retombé directement dans le portefeuille de l'État. Les ventes ont été de 14 millions de dollars américains. Le revenu net en taxes que l'État a récolté est de 2 millions de dollars américains.Tout ça, uniquement durant le premier moi (janvier 2014).

Disons que c'est un point positif pour la légalisation. Un deuxième serait la dé-criminalisation associé au cannabis.

Donc pour répondre directement au blogue principal, je crois que tant que c'est pour la consommation personnelle, cela devrait être toléré de posséder un plan de marijuana.

Blogger a dit…

VaporFi is the #1 electronic cigarettes provider out there.