mardi 25 mars 2014

Était-ce d’intérêt public ?

Lors du gala des Jutra, Antoine Bertrand a gagné une statuette pour le rôle qu’il incarne dans le film Louis Cyr : L’homme le plus fort du monde. Lorsqu’il s’est présenté sur la scène pour aller chercher son prix, il a prononcé un discours plus qu’émouvant où il a dit : «Louis Cyr était un gagnant, il nous le prouve encore ce soir, Louis Cyr tenait sa force de sa mère, moi aussi» […] en contenant difficilement ses sanglots et en regardant au ciel.»[1]

Inutile de vous dire que son témoignage a suscité plusieurs commentaires sur Twitter. Toutefois, il y en a un qui a fait davantage réagir puisqu’il ajoutait un complément d’information au discours. En fait, Véronique Cloutier, une bonne amie du récipiendaire, a commenté un tweet en précisant qu’Antoine avait conduit sa mère à son dernier repos durant l’après-midi.



Une seule réflexion m’est venue en tête lorsque j’ai aperçu ce court message sur mon écran : si Antoine Bertrand avait voulu que les téléspectateurs sachent ce détail personnel… Ne l’aurait-il pas avoué dans son discours émouvant ? Le fait de perdre sa mère est une épreuve difficile et il ne voulait peut-être pas que tout le monde sache ce détail de sa vie privée.

Avec la confiance qu’il y a entre Véronique Cloutier et Antoine Bertrand, j’ose croire que l’animatrice «chouchou» des Québécois savait ce qu’elle faisait et qu’elle a agi pour le mieux, mais plusieurs questions me restent en tête…

·       Était-ce d’intérêt public?
·       Qu’est-ce que le fait d’avouer ce secret apportait à Véronique Cloutier ?
·       Voulait-elle qu’Antoine Bertrand reçoive une vague de sympathie ?

Seule, elle le sait! Chose certaine, le récipiendaire a reçu en plus du Jutra, une énorme vague de sympathies et de bons mots à son sujet suite à la révélation faite par Véronique !



2 commentaires:

Katherine Bédard a dit…

Je suis d'accores avec toi Vanessa, je me demande en effet si c'était le rôle de Véronique de publier cette information publiquement. S'il avait voulu en parler, il l'aurait probablement dit lui-même sur les réseaux sociaux et/ou encore lors de son discours. Veronique a probablement voulu bien faire, de façon à ce que l'on sympathise avec lui, par contre il est assez difficile de vivre un deuil, quelqu'un peut décider de le vivre seul, même dans l'aire 2.0

Vanessa Picotte a dit…

Les réseaux sociaux sont un outil de communication à double tranchant. Véronique Cloutier n’a sans doute pas voulu mal faire, mais était-ce vraiment nécessaire de dévoiler ce détail? S’il avait voulu en parler à ces admirateurs, il l’aurait surement fait lui-même, mais on ne peut pas en vouloir à Véronique Cloutier. Si Véro avait été Rolande dans son sofa de Ste-Foy qui parle de la mort de la mère de son amie, est-ce que nous nous serions autant questionnés? Je ne crois pas. Certains me diront certainement que Véronique Cloutier sait très bien l’ampleur de ses publications sur les réseaux sociaux et j’en suis très consciente. Je crois que cela peut nous faire prendre conscience que nous devons être prudents avec les réseaux sociaux.