vendredi 21 mars 2014

De la publicité déguisée pour Facebook ?

De la publicité déguisée pour Facebook ?

Le 4 février dernier, Facebook lançait, pour c’est 10 ans, son initiative LookBack. Pour chaque compte, la plateforme générait une vidéo rétrospective. Ce film, d’environ une minute, mêle les statuts et les photos les plus aimées de l’utilisateur depuis son inscription sur Facebook.

À l’occasion de cet anniversaire, la vidéo d’un homme en deuil de son fils apparaît sur les médias sociaux et en deux jours seulement récoltent près de millions de visionnements. Dans cette vidéo, John Berlin se montre vulnérable et supplie Facebook en interpelant Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, de le laisser accéder au fils de son fils disparu. Son appel en émut plus d’un et en quelque temps son vidéo devient viral. Il y a même des gens qui ont proposé à John de pirater le compte de son fils pour lui offrir l’accès à son LookBack.

La question que plusieurs se sont posée face à cette vidéo est si elle n’était pas une publicité déguisée pour le 10e anniversaire du réseau social. Les médias sociaux ne sont pas dotés de code déontologique qui permettra d’arrêter un tel type de publicité, surtout si elle vienne d’elle-même. Nike, en 2012, avait demandé à Wayne Rooney de rédiger un «tweet» avec le hastag de son slogan. La compagnie a été réprimandée par l’Advertising Standards Authority pour cette publicité déguisée. Il est alors intéressant de constater comment les entreprises passent outre les règles pour faire la promotion de leur image. La question de l’éthique dans la promotion sur les médias sociaux est donc à peaufiner, car les gens ne sauront faire le rapprochement d’une stratégie web et une publicité déguisée.

Références :


http://www.telerama.fr/medias/nike-pris-en-flagrant-delit-de-publicite-deguisee-sur-twitter,83359.php

1 commentaire:

Marie-Dominique Morin a dit…

Je trouve personnellement que le Lookback offert par Facebook était une bonne idée en ce qui a trait à l’intention de l’organisme de vouloir faire revivre aux utilisateurs leurs meilleurs moments. Selon moi, il s’agit plus d’un «merci» quant à leur fidélité à ce média social.