mercredi 19 mars 2014

BREAKING BAD


Les présentations ne sont plus à faire : la série Breaking Bad a connue un succès monstre en Amérique du Nord, raflant tous les prix et enregistrant un nombre record de spectateurs. Créée par Vince Nelligan, elle raconte l'histoire d'un professeur de chimie surqualifié qui sombre dans le trafic de drogue afin de payer pour ses traitements contre le cancer et assurer le bien-être financier de sa famille. 

Les 5 saisons de la série nous montre la métamorphose de Walter White, qui passe de père de famille coincé à puissant trafiquant de méthamphétamines. Avec l'aide de l'un de ses anciens élèves, il crée le crack le plus pur jamais vu dans l'industrie et s'impose dans le cartel de la drogue du Nouveau-Mexique. À mesure que les épisodes avancent, on voit les effets de la double vie de White sur son entourage. À mesure que la série avance, on constate que les profonds changements engendrés par cette nouvelle occupation ont des répercussions irréversibles sur la vie de l'homme.

On parle souvent de la trop grande présence de la violence au cinéma ou à la télévision. Breaking Bad ne fait pas exception à la règle, et certaines scènes sont littéralement à glacer le sang! Cependant, l'approche de la série est différente, puisque les motifs du protagoniste sont très humains. La violence que l'on voit dans les épisodes n'est pas gratuite et ajoute à la véracité de la série. Le trafic de drogues de ce niveau comporte son lot de risques, et y faire sa place ne se fait pas sans embuches. Vince Nelligan a su rendre l'histoire de Walter White si véridique qu'elle ne laisse personne indifférent. Ses motifs sont tellement bons moralement que même s'il pose des gestes inacceptables d'un point de vue éthique, le public en vient à les supporter. L'accueil chaleureux qu'a réservé le public à cette série prouve en quelque sorte que les situations les plus extrêmes, bien qu'elles paraissent absolument inacceptables selon la norme, peuvent parfois se justifier par leurs causes. Comme quoi il faut parfois regarder au fond des choses avant de poser des jugements!

**Pour les retardataires, les 5 saisons de la série sont disponibles sur Netflix et je vous les conseille fortement!

4 commentaires:

Marie-Noëlle Boucher a dit…

Mais quelle série télévisée! J’adore Breaking Bad pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le personnage principal Walter combat un cancer, une réalité que doivent subir des milliers de personnes en Amérique du Nord. Ceci fait en sorte que l’on s’attache particulièrement au personnage principal, malgré sa personnalité un peu étrange et maladroite. Ce que j’apprécie le plus, c’est le fait que cette télésérie souligne le problème des assurances maladies aux États-Unis. En effet, la majorité de la population n’y ont pas accès puisque le coût est exorbitant. Comme vous le dites, je crois que c’est pour ces raisons que même si cette télésérie présente des scènes de violence extrêmes, le public restera toujours empathique avec ce pauvre Walter. Une série qui touche des cordes sensibles… on aime!

Keyssia Lehouillier a dit…

Je suis, moi aussi, fascinée par cette série ! Mon petit ami m’a initié à Breaking Bad il n’y a pas si longtemps, et nous en sommes déjà à la troisième saison. Le contenu présenté dans les émissions de cette série fait place à de nombreux faits réels. La maladie, qui, de nos jours, s’attaque à un nombre grandissant d’individus, peut être une sorte de tourmente dans la vie des gens. De fait, ce qui initie toute l’histoire de cette série est le fait que le personnage principal, Walter White, apprend qu’il est atteint d’un cancer aux poumons et qu’il a peu de chance de s’en sortir. Cet homme, marié, père de un enfant et attendant son deuxième, ne sait plus quoi faire pour joindre les deux bouts.

Évidemment, les nouvelles découvertes en matière de santé permettent à de nombreux patients de combattre la maladie et de s’en sortir. Toutefois, ces traitements sont souvent extrêmement dispendieux et ils ne sont pas accessibles à tous. Bien des citoyens semblent à la recherche de solutions qui leur permettraient de payer leurs soins, ou du moins, de faire vivre leur famille s’ils avaient à les quitter. Comme dans la série, où l’homme se lance dans la fabrication de stupéfiants dans le but de récolter l’argent nécessaire à la subsistance de sa famille. Les solutions les plus rentables ou les plus faciles d’accès ne sont, en effet, pas toujours les plus morales. Je me demande toutefois comment faisons-nous pour juger ce qui est moral lorsqu’il s’agit d’une situation de vie ou de mort ? Quelle est la limite du bien et du mal? Un individu dans cette situation ne pense sans doute pas aux conséquences de ses actes, il préfère probablement penser aux options de survie…

Paule Assad-Déry a dit…

Breaking Bad, alias la meilleure série de l'heure!
Non seulement cette série est excellente sur le plan cinématographique, mais elle l'est tout autant lorsqu'on s'intéresse aux personnages et à l'histoire.
En fait, cette série est basée essentiellement sur une question éthique: L'appât du gain est-il plus fort que le respect des lois?

Walter White, joué de manière époustouflante par le versatile Bryan Cranston, choisi de risquer sa vie et celle de sa famille pour leur assurer un avenir financier, dans le cas où son cancer l'emporterait. Est-ce le bon choix ou le mauvais? Même après plusieurs saisons, le combat intérieur du professeur de chimie est tellement présent qu'il en est presque palpable. À maintes reprises, ce dernier abandonne tout, pour ensuite reprendre le contrôle, comme si son ange et son démon intérieur étaient en constant débat.

Non seulement l'histoire est basé sur un débat d'éthique, mais chaque personnage confronte un défi qui leur est propre: trouver quelles sont leur limites. Par exemple, pour Hank, le beau-frère de Walter, il s'agit de trouver l'équilibre entre sa vie familiale et sa vie professionnelle, entre la réussite et la santé. La femme de Walter, Skyler, doit choisir entre l'amour pour son mari et l'acceptation de ses activités illégales...

J'en conviens que Breaking Bad est une série assez noire et le côté illégal est souvent mis à l'avant. Toutefois, il est plus que pertinent de mentionner qu'il est rare pour une série américaine de ce budget, ou même pour un blockbuster américain, de montrer la face cachée de cette violence et du milieu qu'est celui de la drogue, comme quoi il n'y a pas que l'argent qui contrôle ce milieu, mais aussi les sentiments.

Blogger a dit…

Listen Online: Sprinter - True Lya Lya (PSYTRANCE)