lundi 24 mars 2014

La campagne des insultes

Bin oui, je vais parler de politique. Parce qu'on est en campagne électorale et parce que, sûrement comme pour la plupart d'entre vous, j'en ai ras le bol de nos politiciens.

J'en ai ras le bol pour plusieurs raisons, mais comme nous sommes en pleine campagne je vous parlerai plus d'une raison en particulier. 

Lorsque j'étais en cinquième secondaire, une nouvelle forme d'association étudiante a été instaurée à mon école secondaire, ça s'appelait le parlement étudiant. En gros, il y avait un président, un vice-président et tout plein de ministères (sports, loisirs, etc.). J'avais à l'époque décidé de me mettre dans la course pour devenir la première présidente de ma polyvalente. À cet effet, il fallait se lancer dans une campagne électorale de plusieurs semaines dans l'école. Je me souviendrai toujours de la seule indication que le personnel administratif nous avait donnée: «Faites ce que vous voulez dans la campagne, mais ne faites surtout pas comme les vrais politiciens. En aucun cas vous n'avez le droit de rabaisser un autre candidat pour vous remonter, faites plutôt entendre vos idées». Ce conseil paraissait tout naturel, bien évidemment que je vais m'arranger pour gagner ces élections grâce à mes idées et non grâce à mes insultes, c'est élémentaire. Or, ça ne semble pas être élémentaire pour les «vrais» politiciens.

Les vrais politiciens basent leur stratégie électorale sur la destruction de la campagne des autres, et non sur la valorisation de leur plateforme. Pouvez-vous me dire les principaux points des plateformes des partis? Personnellement, je pourrais n'en nommer que quelques-uns. Par contre, je suis certaine que, comme la plupart d'entre vous, il me serait facile de nommer les insultes qu'un chef a dirigées vers un autre. Bref, les politiciens sont découragés du désintéressement  de la population envers la politique. Si seulement ils se voyaient aller, peut-être qu'ils comprendraient... Et dire que ce sont eux qui dirigent notre province...

1 commentaire:

Valérie Denuzière a dit…

Pour ma part, je suis d'accord pour les confrontations entre les politiciens, mais avec tout respect. Les confrontations permettent selon moi de dire les "4 vérités". Ayant regardé le débat des chefs dernièrement, j'ai trouvé pertinentes la majorité des confrontations, lesquelles laissaient place à un véritable débat. Il est important selon moi de dire les bons et les mauvais coups d'un parti, même si ce sont plus souvent les mauvais coups qui ressortent. La critique est importante et de mise. Toutefois, je suis 100% d'accord avec toi concernant les insultes. Discuter et se confronter avec respect, voilà ce à quoi je réfère! Je ne crois pas non plus qu'insulter les autres politiciens font d'eux des meilleurs politiciens, au contraire.