mercredi 26 mars 2014

Wal-Mart aide les entreprises locales! Ah oui! Vraiment?


Il y a quelques années, Wal-Mart avait lancé une campagne, achetez locale. Wal-Mart achète localement (au Québec). Est-ce que vous vous en rappelez?

Voyons le côté caché de cette campagne. Bien sûr, la compagnie achète réellement ses produit ici au Québec, elle fait affaire avec plusieurs dizaines de compagnie afin d’approvisionner près d’une cinquantaine de magasins. Donc lorsque la compagnie effectue des commandes à un fournisseur local, celui-ci doit impérativement se départir de tous ces autres clients s’il veut réussir à fournir Wal-Mart.

Ce qui est à savoir c’est que La compagnie américaine vend ses produits moins chers qu’ailleurs, pour cela, ils doivent donc acheter moins cher. Il y a donc une recherche constante du fournisseur le moins coûteux, et ce, chaque année.

Donc, lorsque Wal-Mart fait affaire avec une compagnie québécoise c’est pour une durée d’un an uniquement. L’année d’après la compagnie québécoise doit prouver qu’elle est encore la moins chère des fournisseurs. Sinon Wal-Mart ira voir ailleurs. Ce phénomène créer donc une hausse massive des entreprises québécoise qui font faillite. Parce que quand Wal-Mart décide que son « partenariat» est fini, l’entreprise qui s’est départi de ses autres client pour réussir à fournir Wal-Mart, se retrouve sans clients et donc à la rue.

C’est donc une belle initiative du géant américain, mais qui a un fort prix pour nous ici au Québec.

Je semble morde ici la mains qui me nourrit soit, mais il ne faut pas se voiler le visage! La compagnie fait des milliards de dollars chaque année et détruit des entreprises afin de faire plus d’argent. Un méchant à beau être votre ami, il reste tout de même un méchant. C’est mon choix de continuer d’y travailler, mais je peux ne pas tout apprécier de la compagnie!

1 commentaire:

Jennifer Prévost Nantel a dit…

Le problème avec Wal-Mart est que nous ne réussirons jamais à mettre un terme à son existence. Par contre, pour moi il est important d’être fidèle à ses convictions. Je ne juge pas ceux qui vont faires leur emplettes chez Wal-Mart, puisque c’est en effet peu cher et qu’à un seul endroit on trouve tout ce qu’il nous faut. Pour ma part, je ne vais pas faire mes courses là-bas. Il est possible de trouver de tout à un prix raisonnable dans des commerces d’ici. Je m’adresse maintenant à toi jeune homme qui travaille chez Wal-Mart, je suis convaincue que tu pourrais trouver un emploi avec les mêmes conditions et qui te procurerai certainement un plus grand sentiment de fierté envers ton employeur.