mardi 25 mars 2014

Une vraie barbie

Plusieurs articles ont déjà été écrit sur la situation des femmes versus celle des hommes. Je ne ferai donc pas l'éloge des entreprises qui ont décidé d'encourager la femme à s'aimer comme elle est (Dove, par exemple), ni le procès des compagnies qui décident encore de jouer la carte du sexisme et du corps de la femme comme objet de vente, comme Diesel sait si bien le faire.

Je suis tombée sur une publicité qui a été refusé dans plusieurs pays, l'humour dégageant de la publicité étant considéré comme "mauvais".


Je termine mon bacc en publicité, ce n'est donc ni la première ni la dernière publicité un peu osé que je vois. Toutefois, je suis septique quand à l'aspect "mauvais humour". Le message véhiculé est, selon moi, très respectable et ne choque en aucun cas. Est-ce que c'est le fait que la poupée soit nue ou qu'elle ai un surplus de poids qui dérange autant? Assez pour littéralement interdire la publicité? Je trouve que c'est tiré par les cheveux. 

Et vous? Auriez-vous autorisé la publicité? Trouvez-vous qu'elle est trop osée? 

3 commentaires:

Caroline Savard a dit…

La publicité est, selon moi, sur la ligne de l’acceptable. Une Barbie nue en surpoids ne me choque pas, et ne je pense pas que le problème réside là. Pour moi, la problématique est dans le message auquel le texte renvoie. On laisse entendre que la majorité des gens ne correspondent pas aux standards de beauté des tops modèles, mais ce qu’on nous présente, c’est un modèle de surpoids. On peut très bien ne pas correspondre aux standards des mannequins professionnels, mais être en santé et ne pas être en surpoids. J’ai l’impression que cette publicité banalise un problème de société, celui de l’épidémie de l’obésité. Le corps de cette Barbie n’est pas un modèle plus acceptable que celui des mannequins de haute couture. L’obésité est un grave problème qui provoque chaque année son lot de victimes, et banaliser ou même glorifier ce corps est mauvaise santé n’est pas la solution pour arriver à instaurer une image saine du corps des femmes.

Priscille Gélinas a dit…

Pour ma part, j’aurais définitivement accepté cette publicité, car je suis loin de trouver que celle-ci est osée. En fait, j’ai l’impression que ce qui dérange dans celle-ci c’est plutôt qu’elle dit la vérité. On dirait que les gens sont tellement habitués d’être exposés aux modèles de beauté que lorsqu’on leur montre la réalité, ils la nient. L’atteinte de ce modèle est devenue une obsession et la société ne semble pas être en mesure d’accepter qu’une personne qui n’est pas mince puisse également être jolie et bien dans sa peau. Donc, je crois simplement que la publicité n’a pas été acceptée puisque les gens préfèrent garder la tête dans les nuages et dans les magazines de mode plutôt que d’accepter la réalité.

Puis, pour ce qui est du commentaire de Caroline, je trouve que son point est intéressant et considérable. Par contre, je ne suis pas certaine d’être entièrement d’accord avec la vision qu’elle a de cette publicité. En effet, la Barbie semble avoir un surplus de poids, mais surplus de poids n’égale pas automatiquement obésité et mauvaise santé. Moi, en regardant cette Barbie, je voyais plutôt une femme tout en rondeur, qui a une belle peau et le sourire affiché au visage. De plus, la posture prise par la poupée laisse présumer une femme qui est fière de ce qu’elle a l’air, ce qui est un message très positif à envoyer au public ciblé par la publicité.

virginie M Savoie a dit…

J'adore cette publicité! J'avoue c'est la première fois que je la vois. Elle réussit à faire réagir et elle accroche le regard plus que jamais. Enfin la poupée Barbie qui représente la femme avec ses défauts! Je trouve que cette publicité est amusante et fait un clin d'oeil malicieux aux frustrations que nous avons tous eu face au corps parfait de miss Barbie. Je ne vois aucunement pourquoi cette publicité serait considérée comme choquante, il y a des publicités à connotation sexuelle bien plus provocante que celle-ci affichant des vrais mannequins nus.La poupée est asexuée, on ne voit ni mamelon, ni sexe, bref elle est plutôt rigolote que vulgaire.Éthiquement parlant, je trouve moi aussi que cette publicité dégage les mêmes bénéfices que les publicités Dove. Évidemment les pays ayant banni cette publicité doivent être tout simplement des pays ayant des critères extrêmement sévères et gageons qu'aucune publicité de Guess n'apparait également dans leur environnement.