mardi 25 mars 2014

Le nazisme et les avancées médicales

Je me suis récemment renseigné davantage sur le nazisme, puisque mon exposé oral de la semaine dernière portait sur ce sujet. Même si tout le monde connait Hitler et les multitudes de désastres qu'il a causé, nous nous surprenons toujours à apprendre de nouvelles informations, du moins pour ma part. 

Aujourd'hui, j'aimerais aborder principalement les diverses expériences médicales qu'ont subis les juifs en camps de concentration sous le régime d'Hitler. Les médecins SS ont agit hors des codes déontologiques internationaux. Le docteur Mengele, qui travaillait au camp d'Auschwitz, a notamment soigné des enfants atteints du noma, une maladie qui affecte le visage. Ce dernier arrêtait cependant les traitements dès qu'il sentait qu'un progrès était né, les laissant ainsi retourner au point de départ. 

Ce n'est pourtant pas ce qui est arrivé de pire aux détenus. Plusieurs sont décédés dans d'atroces souffrances lors d'essais de techniques toutes un peu plus douteuses les unes que les autres. Je me demande donc où est la limite de ces recherches puisque plusieurs études ont cependant prouvé que ces expériences avaient eu un impact positif sur la science ( mais d'autres contredisent en stipulant que les panels étaient trop restreints et que nous n'avons rien appris de nouveau). Aurait-il était mieux de ne pas faire avancer la science, mais de sauver des vies? D'un autre côté, ces victimes seraient probablement mortes d'une manière ou d'une autre. C'est un débat où il est difficile de trouver raison, mais je pense qu'aucune vie humaine ne doit être sacrifiée et ce, même si un décès pourra venir en aide à d'autres malades dans un futur proche.

Il y a quelques années, je suis allée visiter le Musée Canadien sur la Guerre et une phrase m'a particulièrement frappée. Dans la salle portant sur la Seconde Guerre mondiale, particulièrement sur  les expériences médicales, on voyait écrit sur une petite affiche : « C'est un mal pour un bien ». VRAIMENT? 




2 commentaires:

Gabriel Gauthier a dit…

En effet, ce qui s'est passé en Allemagne est tout simplement affreux. Ce qui s'est fait pour améliorer les connaissances médicales n'est pas du tout humain. Aucune personne n'aurait dû avoir subit ces atrocités. Par contre, je crois que les patients morts lors des expériences ne devraient pas avoir donné leur vie inutilement. Contrairement aux Juifs qui sont mort sans raison, au moins eux ont pu être «utile». C'est bien triste de dire cela... Mais le passé est le passé et l'on ne devrait pas à mon avis ne pas porter attention à ce qui s'est fait là-bas. Peut-être même que ces recherches ont pu sauver des vies.

Marine Bourgoin a dit…

Je suis d'accord. Beaucoup de ces expériences ont été terribles, mais elles ont sauvé de nombreuses personnes par la suite. Je pense notamment aux recherches faites sur l'hypothermie. Ces recherches ont fais souffrir de nombreuses personnes et j'aurais souhaitée qu'elles se fassent autrement. Cependant, une fois les résultats obtenus, il serait dommage de ne pas les utilisés afin de sauvé de nombreuses vies. Ne pas utiliser ces renseignements parce qu'ils ont été produit d'une façon abominable serais très décevant.