dimanche 9 mars 2014

Mariloup Wolfe VS Gab Roy

Hier, Mariloup Wolfe a finalement intenté une poursuite de 300 000 $ contre le blogueur Gab Roy à la suite d’un billet controversé écrit par ce dernier l’année dernière. Rappelons que dans ce billet, le blogueur expliquait son fantasme de violer la comédienne à la suite des rumeurs de séparation avec Guillaume Lemay-Thivierge. Ainsi, cette poursuite coïncide avec la Journée nationale de la femme.

Pour ma part, je crois qu’il s’agit d’une bonne action de la part de Mariloup Wolfe. Éthiquement, elle a fait ce qui est juste puisque Gab Roy est allé beaucoup trop loin dans ses propos. C’est le genre de réaction que la société encourage lors de ce genre de situations. De plus, c’est le geste qu’elle doit faire puisque les propos de ce jeune controversé vont à l’encontre de ses propres valeurs. Bien qu’il soit « humoriste », je pense qu’il y a une limite à respecter, et ce, même sur le Web. Certains diront que Gab Roy exerce un humour noir et qu’il faut le prendre au deuxième degré. Cependant, je crois que ce genre d’humour n’a pas sa place lorsqu’elle suppose des propos haineux qui pourraient porter atteinte à la réputation d’une personne. Ainsi, je considère son billet comme allant à l’encontre de l’éthique. Il porte atteinte à la réputation de Mariloup Wolfe, mais aussi des femmes puisqu’il se rapporte en quelque sorte à l’image de la femme-objet.

Malgré le fait qu’il se soit excusé « publiquement » à la suite des commentaires négatifs émis à l’égard de son billet, ce qui est tout à fait juste ou éthique, il était trop tard. Je crois qu’il aurait dû penser davantage aux conséquences de ses actes avant la publication de ce billet. En effet, il aurait dû se demander si son geste était juste. De plus, il est complètement ridicule de considérer son billet comme étant une blague. Ce genre de blague est de très mauvais goût.

Bref, cela m’amène à me questionner sur le phénomène du « Far web » qui regroupe certains blogueurs avec un humour plutôt douteux ou tabou. Je n’ai rien contre la liberté d’expression, néanmoins, leurs propos vont souvent au-delà de ce qui pourrait être acceptable.

Il est intéressant de constater que la liberté d’expression sur le Web a pris beaucoup d’ampleur au cours des dernières années. Effectivement, il me semble que ce phénomène ressemble à celui des radios poubelles. À la lumière de cette présente réflexion, en quoi la liberté d’expression pourrait-elle éventuellement dépasser ce qui peut être acceptable ou juste dans les décisions entreprises comme celles engendrant l’atteinte à la réputation de personnalités publiques comme en témoigne  les cas de M. Roy ou de M. Fillion ?


Qu’en pensez-vous ?


Pour les curieux, voici un lien avec le billet en question :http://lewebjeu.wordpress.com/2013/10/25/gab-roy-fuck-you-ye-drole-bon/ 


Radio-Canada. 2014. « Mariloup Wolfe intente une poursuite de 300 000 $ contre le blogueur Gab Roy ». Radio-Canada Nouvelles. En ligne. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2014/03/09/001-mariloup-wolfe-gab-roy-poursuite.shtml?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook (Consulté le 9 mars 2014)

2 commentaires:

Dépendante Effective a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Maude Turcotte Lachance a dit…

La liberté d’expression est essentielle à la vie en société démocratique. Selon moi, c’est grâce à la liberté d’expression que plusieurs rébellions ont été possibles, comme les rébellions contre les trop grands contrôles de l’État. Ce n’est pas pour rien que dans les pays de dictature, la liberté d’expression est passible d’emprisonnement ou de peine de mort. Néanmoins, je crois que la liberté d’expression à ses limites. Chacun mérite d’exprimer sa voix et ses opinions, mais elles ne doivent en aucun cas brimer celles des autres. Selon moi, les propos de Gaby Roy étaient blessants à l’égard de Mariloup Wolfe. Ainsi, il ne faut pas confondre la liberté de s’exprimer et la liberté d’insulter. Cependant, j’aimerais ajouter un second point à ta réflexion. Bien que j’approuve l’idée d’une poursuite contre Gaby Roy, je me questionne fortement sur sa nécessité dans le temps présent. En fait, il a été possible de voir Gaby Roy effectuer maintes excuses publiques, dans les médias comme la télévision, la radio et même les réseaux sociaux. M. Roy a retiré son texte et également publié une lettre d’excuse s’adressant à Mariloup Wolfe. Ceci étant dit, à l’heure où l’écrivain admet son erreur et où il est conscient de ses torts, est-ce qu’il est vraiment nécessaire d’entamer une poursuite contre lui, et ce quelques mois plus tard après la publication originale de la lettre ? Je me questionne que la nécessité de cette action entreprise par Mariloup Wolfe.