mardi 18 mars 2014

Maquillez la vérité, vous deviendrez un vendeur vedette !

Je profite de cette tribune pour parler de mon travail et des comportements liés à l'éthique dont je suis témoin régulièrement.

Je suis vendeur (bon, on appelle ça un représentant dans le domaine pour être plus professionnel parait-il) de produits et services de téléphonie mobile pour un fournisseur bien connu (le fournisseur a peu d'importance ici, ce sont les pratiques des vendeurs/représentants qui m'intéressent).

J'ai remarqué avec mes dernières années d'expérience que plusieurs vendeurs utilisent des techniques douteuses afin d'atteindre les objectifs et les statistiques visées par l'entreprise. Plusieurs moyens sont mis de l'avant par les vendeurs pour arriver à leurs fins... et malheureusement pour les consommateurs, ça marche. Je ne généralise toutefois pas ces pratiques à l'ensemble des vendeurs, puisque plusieurs sont intègres et honnêtes dans le cadre de leurs fonctions. Je m'intéresse ici à une tranche précise de vendeurs, ceux qu'on appelle les « sharks », les requins.

Ceux là, ce sont ceux qui ont très souvent les meilleurs résultats. Ce sont ceux qui oublient parfois de TOUT mentionner aux clients. Ce sont ceux qui expliquent les choses rondement aux clients. Ce sont ceux qui incluent des fonctions optionnelles à votre forfait, et ce à votre insu.
Mais ce sont aussi ceux qui récoltent un meilleur salaire que les autres vendeurs et qui sont récompensés par l'entreprise. Tous les dirigeants sont fiers d'eux.

Je dois vous avouer que je me questionne. Est-ce mieux de berner les gens pour surpasser les chiffres à atteindre et faire plus d'argent (nous sommes rémunérés à la commission) ? Ou est-ce préférable d'être honnête, mais avoir de la difficulté à atteindre les objectifs, ce qui engendre un revenu moindre ?

Je suis persuadé que des « sharks », il en existe dans plein d'autres domaines liés à la vente.

3 commentaires:

Keyssia Lehouillier a dit…

Je trouve ton article très intéressante et juste. Travaillant aussi dans le domaine de la vente, je suis consciente que nous sommes, tous les jours, confrontés à plusieurs objectifs à atteindre, qui font en sorte que plusieurs vendeurs "maquille parfois la vérité". Personnellement, j'essaie de faire attention dans mes démarches de vendeuse, mais je constate qu'un bon nombre de professionnels travaillant dans ce domaine fausse la réalité pour plaire et graduer les échelons.

Évidemment, chaque fois que je me rends au travail, mon supérieur m'informe de ma position par rapport aux buts que je dois atteindre pour une période donnée. Je ne m'en fait pas avec ça, mais certains de mes associés oui. Pour être un bon vendeur ou travailleur dans ce domaine, on doit être intègre à nos valeurs. Pour moi, fausser la réalité d'un produit pour améliorer mes chiffres de vente serait d'agir à l'encontre de mon intégrité. Je fais de mon mieux pour les atteindre, bien souvent même je les surpasse, mais je crois qu'il faut être conscients que même si parfois nous n'atteignons pas nos quotas ou nos chiffres de ventes, nos supérieurs nous garderons pour d'autres raisons. Peut-être parce que les clients lui parlent de toi, de ton service ou du fait qu'ils reviennent en magasin pour te voir ou pour toutes autres raisons. De ce fait, je crois que peu importe la façon que nous choisissons pour "vendre notre salade", il y a toujours moyen d'avoir du succès tout en restant vrai.

Katherine Bedard a dit…

Complètement d'accord avec ton article Samuel. Je vie constamment le même problème. Ce que je trouve le plus frustrant c'est qu'il me semble que les clients ne voient pas la différence entre un vendeur qui tente de combler les besoins de son client et d'un vendeur qui veut seulement lui vendre un produit, sans regard sur ses besoins. Je vens également moins que mes collègues, puisque je ne cache rien àa mes clients. Je suis 100% honnête avec eux et malgré tout ça fonctionne moins bien. De plus, il semblerait que lorsque les gens tombent sur un bon vendeur, il ne tente pas d'obtenir plus d'information. J'ai présentement une franchise dans une petite compagnie étudiant et le tout me permet d'apprendre énormément. Présentement ma plus grande problématique est que mon competiteur ment aux clients et ils les signent de cette façon. J'ai beau expliquer aux clients qu'ils se font mentir et que lorsque la production arrivera ils auront probablement des suprises, ils ne pensent qu'au prix. Cela me désole énormément, par contre je décide de ne pas suivre ses traces et j'espèere que cela me reviendra.

Marie-Pier Côté a dit…

Ton article me ramène à une réflexion que je me suis faite maintes et maintes fois durant ce cours: l'argent gagne tous les combats. Les «sharks» comme tu les appelles font taire leur conscience de ne pas être complètement honnêtes avec les clients et les consommateurs puisque cette technique leur rapporte beaucoup plus d'argent. L'argent gagnant contre l'intégrité et l'honnêteté, un classique, comme on dit.