mercredi 26 mars 2014

Le port du burkini dans les piscines de la ville de Québec

Le port du burkini dans les piscines de la ville de Québec

Le burkini est un maillot de bain islamique, qui recouvre l’ensemble du corps, sauf les mains, les pieds et le visage. Il cache aussi les cheveux.

 Ce maillot « intégral » a fait son apparition dans les piscines publiques de la ville il y a de cela un peu moins d’un an.

Cela nous renvoi aux problèmes d’accommodements raisonnables qui résonnent dans toute la province depuis quelques temps.

Régis Labeaume a réagit fortement à ce phénomène. Il appelle à la tolérance des citoyens.

Encore une fois, je pose la question. Devrions-nous tolérer cela ? Est-ce que ça fait parti de l’acceptation de la diversité ?

Je suis d’avis que nous ne pouvons pas imposer à quelqu’un quel morceau de vêtement choisir. Par contre, nous devrions interdire le bain réservé exclusivement aux femmes comme ils réclament.


http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201402/11/01-4737799-regis-labeaume-revolte-par-le-port-du-burkini.php

3 commentaires:

Jennifer Prévost Nantel a dit…


Le parallèle est à faire. Premièrement on leur accorde le droit de se vêtir comme elles le veulent et c’est bien parfait comme cela. Deuxièmement elles demandent de condamner des plages horaires qui seraient réservées pour les femmes. Mon avis est que oui, si on leur interdit de porter leurs habits pour la baignade, il serait normal de réserver des bains pour les femmes seulement. Par contre, dans la situation actuelle, les hommes n’ont aucune raison de ne pas être admis dans la piscine et son environnement, puisque de toute façon aucun d’eux ne pourra se rincer l’œil.

Kaven Gauthier a dit…

Je crois qu'elles ont bien le droit de se vêtir comme elles le désirent. C'est davantage le point sur le bain réservé exclusivement aux femmes qui est problématique. Je crois avoir une opinion bien tranchée sur les accommodements raisonnables et c'est tout simplement qu'on ne devrait pas changer les règles et normes établies dans les établissements publiques à des fins religieuses. Ce sont à ces femmes de s'accommoder aux règlements pré-établis et si cela nécessite le port du burkini, qu'il en soit ainsi.

Jean-François Chalifour a dit…

Tant que le port du burkini ne met personne en danger, je n’y vois aucun problème. Cependant, cela m’irrite fortement lorsque des groupes religieux demandent à ce que l’on pénalise d’autres gens afin de respecter leurs croyances. Nous ne sommes pas les seuls à devoir faire preuve de tolérance. Exclus de la piscine parce que vous êtes un homme? Non. Pas ici, désolé. Vous refusez de respecter l’autorité d’une femme policière pour des raisons religieuses? J’espère que vous allez recevoir des sanctions biens méritées. Notre société a décidé d’être laïque. Nous nous sommes exprimés très fortement sur le sujet : la religion, ça reste dans le domaine du privé. Oui, nous sommes prêts à faire des accommodements raisonnables. Je ne crois pas qu’on doive bannir les signes religieux et refuser catégoriquement d’adapter certaines règles pour des groupes minoritaires, mais selon moi les accommodements deviennent déraisonnables lorsque des personnes n’adhérant pas à la religion des demandant sont impactés négativement. Essayons tous de vivre ensemble sans s’irriter les uns les autres, s’il-vous-plait.