mercredi 19 mars 2014

Des menaces pour un concours de chant

Bon, je l'avoue, j'écoute l'émission La Voix les dimanches soirs à TVA. Je l'assume, j'aime ça. J'apprécie voir le talent qui vibre partout au Québec et ça m'impressionne. Mais c'est un jeu, un concours, ne l'oublions pas.

Dimanche dernier, quelque 2 millions de personnes se sont rivées devant leur téléviseur pour voir le dénouement des Chants de bataille (la dernière étape avant d'atteindre la réelle compétition). Le concept est simple : 3 candidats de chacune des équipes sont mis en danger et doivent chanter pour rester dans la compétition. Au final, chacun des coachs gardera une seule personne parmi les trois.

Dans l'équipe d'Éric Lapointe, la lutte fut très serrée entre 2 des 3 candidats, soit Rita et Shiraz. Éric a décidé de garder Rita dans la compétition.

Depuis la diffusion de l'émission, Rita est victime d'intimidation et de harcèlement sur les réseaux sociaux. Certains l'ont même menacé parce qu'ils voulaient que ce soit Shiraz qui soit sauvée.

C'est moi ou c'est totalement ridicule ? Menacer une chanteuse qui a du talent et qui passe à la prochaine étape dans un concours de chant parce que l'on préférait l'autre ? Où s'en va notre société.

C'est un JEU, une compétition où tous les candidats ont du potentiel. Tout le monde a droit à son opinion, on peut aimer un candidat tout comme un peu ne pas apprécier son style de musique... Mais de là à intimider une personne qui pourra peut-être réaliser son rêve parce qu'elle continue dans la compétition ? On ne devrait pas plutôt être heureux pour cette personne ?

Je commence à perdre foi en l'humanité.

Source : http://www.fm1047.ca/lecteur/audio/une-entrevue-emotive-avec-rita-tabbakh-qui-nous-pa-215521.mp3

3 commentaires:

Nath Noel a dit…

Je suis totalement en accord avec votre opinion. À prime à bord, il s'agit d'un concours de talent j'en conviens. Je considère que d'abord de se présenter dans un tel concours, il faut avoir du front et bien sûr du talent.

Évidemment, lorsqu'on décide de se présenter dans un concours d'envergue comme «La Voix», il faut être prêt à faire parler de soi. Il faut être prêt à faire face aux bonnes, ainsi qu'aux mauvaises critiques.

Pour moi-même, suivre ce concours, et pour moi-même avoir été déçue du choix du coach Lapointe dimanche dernier lors du champ de bataille, cela ne me donnait aucun droit, comme aucun droit à toute la population d'intimider la gagnante.

Ce dont la chanteuse Rita est victime depuis dimanche dernier est clairement de l'intimidation. Ce qu'on peut lire sur les réseaux sociaux est méchant. De quel droit les gens se donne pour salir une personne ainsi.

Les goûts ne sont pas à discuter j'en conviens toutefois, agir de mauvaise foi quant à cette fille est déplorable.

Genevieve Perron a dit…

J’ai pris connaissance sur Facebook que des pétitions étaient en train de se signer pour faire revenir Shiraz à La Voix. J’ai trouvé ça tout simplement ridicule. Je ne sais pas à quel point la chanteuse en question est derrière tout ça, mais je crois que ce n’est pas du tout à son avantage de dénigrer son adversaire pour remonter sa propre image. L’intimidation est un sujet dénoncé à notre époque et son statut de candidate à l’émission ne lui donne pas le droit d’intimider les autres. Bien qu’elle ne fasse pas les commentaires elle-même, elle pourrait agir afin d’arrêter ce phénomène. Si on se fit aux autres émissions à succès du même genre, on constate que bien souvent ce ne sont pas nécessairement les vainqueurs de l’émission qui font une grande carrière dans le domaine. Dans la vie il faut savoir accepter la défaite et s’en servir comme d’une force.

Marie-Philip Chaput a dit…

Je pense que le problème, avec les émissions comme La Voix, est que certains spectateurs se sentent beaucoup trop impliqués dans le destin des participants de l’émission et selon moi, en partie à cause des réseaux sociaux. Je ne crois pas que les médias sociaux soient le problème de tout ce qui arrive en télévision, mais je crois que la proximité que les gens ont avec les candidats de ce genre d’émission, à cause des médias sociaux, n’apporte pas que du positif.

Il est souvent trop facile de s’exprimer librement sur les médias sociaux et de faire connaître notre façon de penser. Souvent, il n’y a aucune limite pour certaines personnes. Pourquoi? Elles se disent qu’il ne peut pas y avoir de conséquences à leurs actes? J’ai l’impression que certains ont une rage intérieure, non justifiée envers ces émissions, qui les pousse à agir ainsi. Il est possible que la majorité ait aimé davantage la jeune Shiraz, mais le choix d’Éric Lapointe n’en a pas été ainsi. Je pense que dans la vie tout peut se dire, mais il y a une façon de le dire. Proférer des menaces ne mène jamais à rien. Il est toujours mieux de faire part de son point de vue de manière diplomate et respectueuse. Faire acte de menace ou de violence, et surtout pour des émissions de télévision, ne mène strictement à rien.