jeudi 5 décembre 2013

Qu’est-ce que c’est que ce cirque!?

Les animaux ne sont pas des acteurs ou des clowns de cirque. Pourtant, des milliers de ces animaux sont contraints à effectuer les idiots, à exécuter les tours sous la menace de la punition physique. Ils sont transportés à travers le pays dans des petits wagons couverts et étouffants ou des semi-remorques de camions, et ils sont maintenus enchainés ou mis en cage dans des enceintes stériles, ennuyeuses, et sales. Leur seul temps de répit en dehors de la cage est souvent quand ils se pratiquent pour un spectacle ou les soirs des représentations. Ils sont séparés de leurs familles et amis. Tout cela pour le divertissement de l'homme. La plupart de ces animaux finissent par en payer de leur vie.

Une question me vient souvent en tête quand je réfléchis aux animaux. Pourquoi se soucier d'une créature, comme un chien ou un chat et pas du tout des autres? Il y a très certainement une certaine forme de déconnexion éthique en place pour les nombreux propriétaires de chiens et de chats. Quel est ce mécanisme qui permet aux propriétaires de chiens et de chats de leur acheter des chandails de chiens, des brosses à dents, et des poussettes, mais de continuer à aller au cirque, par exemple? Il faut absolument comprendre les droits moraux que tous les animaux possèdent.

Dans un cirque, les éléphants passent la plupart de leurs journées enchainés par leurs pattes de devant et de derrière. Ils sont debout sur une planche de bois ou de métal dans une tente. Les chaines qui sont attachées à leurs pattes veut dire qu’ils peuvent seulement faire un pas ou deux vers l’avant ou l’arrière. Les éléphants passent une grande partie de leur journée à ne presque pas être capable de bouger, alors encore moins effectuer des comportements naturels comme la recherche de nourriture, la baignade, les interactions sociales et le voyage.

Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un petit ours brun venant d’un cirque. Elle n’avait jamais fait de mal à personne, mais quelques fois elle avait de la difficulté à rester en équilibre sur le fil de fer. Pour la punir, elle était frappée avec de longues tiges en métal, jusqu’à ce qu’elle crie de douleur, et rendue là elle était en sang. Elle est devenue tellement névrosée qu’elle se frappait elle même la tête sur sa cage à maintes reprises. Elle a fini par mourir.

L’idée d’humilier publiquement un animal pour prouver que l’homme est capable d’une telle dominance n’est pas éthique du tout. Je pense que rendu en 2013, nous pouvons trouver d’autres sources de divertissement. Les animaux en nature n’ont rien demandé à personne, souvent ne font pas de mal aux humains intentionnellement, et finalement, ils ne nous appartiennent pas. Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas la parole comme moyen de communication et qu’ils agissent différemment de nous dans leurs vies qu’on doit absolument se les approprier et faire ce qu’il nous plait avec. Peu importe s’ils peuvent parler ou pas. Peu importe s’ils raisonnent comme nous ou pas. Une chose est certaine : ils sont capables de ressentir la douleur. Ils ont le droit de vivre leur vie en paix, au lieu de souffrir de cette manière, autant physiquement que psychologiquement. De plus, nous avons l’obligation morale de prendre soin des plus vulnérables que nous. Que ce soit des enfants, des personnes âgées, des femmes ou des animaux.

Si jamais personne ne parle pour eux, qui vont les défendre? Comment vont-ils s’en sortir?

"On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux."

-Gandhi






Sources :

1 commentaire:

Blogger a dit…

Listen Online: Sprinter - Vurdalak (Dark Trance)