lundi 10 décembre 2012

Une limite dont on peut douter


Mardi dernier, j’apprenais le décès du frère d’une amie. Voici l’histoire : Raphaël conduisait son véhicule à 2 h du matin sur une route isolée. Ayant tout juste 19 ans, il revenait d’une soirée entre amis où il n’avait consommé qu’une bière. Suite à un moment d’inattention, il perd le contrôle de son véhicule et se retrouve dans un fossé. Coup de chance, il n’est pas blessé, seulement un peu « sonné ». Sachant que si la police le repère, il pourrait perdre son permis de conduire (même s’il n’a consommé qu’une seule bière) il tente désespérément de libérer son véhicule du fossé. Il a tellement peur de perdre son permis qu’il y met toutes ses forces. C’est lors d’un dernier effort qu’il réussit à pousser son véhicule, mais celui-ci glisse et tombe directement sur Raphaël. Brûlures au 3e degré sur 80 % de son corps et de nombreuses blessures, son cœur cesse de battre pendant 8  minutes. Transporté à l’hôpital, les médecins décident de le plonger dans un coma artificiel. Les analyses démontrent que son taux d’alcoolémie ne dépassait même pas les 0,05. Deux jours plus tard, on a confirmé son décès.

Si Raphaël n’avait pas eu cette loi du 0 alcool pour les 21 ans et moins, aurait-il autant paniqué? Aurait-il seulement contacté les policiers sachant qu’il n’atteignait en aucun cas la limite permise normale de 0,08 au lieu de tenter de s’enfuir? Cela m’amène à me poser cette question : la nouvelle loi qui oblige les jeunes de 21 ans et moins à ne pas conduire avec une seule goutte d’alcool dans le sang est-elle réellement utile? Vise-t-on vraiment les bonnes personnes? Lorsque l’on voit les procès d’accusation d’alcool au volant, il s’agit rarement de personnes se situant près du 0,08, mais BIEN au-delà de cette limite. Pénaliser les jeunes? Pas certaines qu’on s’y prend de la bonne manière. Pourquoi punir ceux qui savent s’arrêter et ne boire qu’une seule bière avant de prendre le volant? La plupart du temps, ceux qui boivent au volant, ne se situe pas entre 0,00 et 0,08. Cela crée une peur pour les jeunes qui sont responsables. Tout comme Raphaël, ils ont peur de tout perdre, et ça, pour une seule petite bière. Quand je vois des multirécidivistes de l’alcool au volant, qui après une dizaine d’accusations continuent à enfreindre la loi, je me demande qui faut-il vraiment punir. Leur enlever leur permis, non. Ils continuent tout de même à prendre le volant. Des amendes? Pas assez pour les responsabiliser dans la plupart des cas. Le gouvernement doit se pencher sur les vrais fauteurs de troubles, pas ceux qui se font prendre avec 0,05, mais bien ceux qui, même après 10 procès, continue de faire éclater la balloune.

Des sentences plus sévères : oui. Des opérations radars et des barrages pour l’alcool : OUI. Réduire le taux légal pour les jeunes de 0,08 à 0,00? Ça ne fait pas de sens. C’est punir ceux qui se responsabilisent.  

4 commentaires:

Melyssa Lapointe a dit…

Je trouve qu'il est bien malheureux qu'une personne ait perdue la vie. Seulement, je crois que si le jeune en question paniquait, c'est qu'il savait qu'il avait fait quelque chose de pas correct? Je suis amplement d'accord que personne n'est « chaud » avec une bière, du moins il n'y a pas grand monde. Seulement, les lois sont les lois et elle doivent être respectées. Oui nous avons tendance à dire que ce sont encore les jeunes qui écopent et peut-être que c'est insultant pour ceux qui font attention, mais le but ici n'est pas de déranger ceux qui sont responsables, mais bien d'éviter que ceux qu'ils ne le sont pas commettent des fautes graves.

François Raymond a dit…

C'est malheureux, mais s'il avait suivi la loi (dont il connaissait l'existence et les conséquences), on ne se poserait même pas la question. Une bière de trop. Qu'il boive une Beck.

Je veux pas être désagréable, mais ce jour là, dans le pire des cas, Opération Nez Rouge était disponible pour le ramener chez lui avec son véhicule pour la modique somme de zéro dollar. C'est moins cher qu'une bière.

Il existe tellement de solutions. Et tellement de raisons qui rende cette nouvelle loi nécessaire.

Charlène Gobeil a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Charlène Gobeil a dit…


Je trouve ton histoire bien désolante et je suis en accord avec toi. En effet, cette nouvelle loi me semble aussi peut-être exagérée. Une personne qui ne boit qu'un seul verre dans sa soirée ne doit pas se sentir coupable de prendre son véhicule, si elle n'en reste qu'à un verre bien sûr. Les personnes qui veulent boire et conduire vont le faire malgré cette nouvelle loi alors pourquoi punir ceux et celles qui étaient responsables et respectaient le fameux 0.08. Cette histoire aurait pu être évitée, car je comprends tout de même l'état de panique de Raphael. Devoir penser de perdre son permis pour une petite erreur, un seul verre....