dimanche 9 décembre 2012

Un site Internet coûteux


Aujourd’hui, toute entreprise se doit d’avoir un site Internet. Même des particuliers achètent des noms de domaine à leur nom afin de se créer un site pour faire de l’autopromotion. La création d’un site Internet pour une ville est légitime à mon avis.

De nombreux citoyens de Saskatoon se sont insurgés en apprenant que le site de leur ville sera revampé pour la modique somme de 1,15 million de dollars. D’après l’article, des spécialistes d’informatique et du web déplorent que le projet aurait pu être réalisé pour beaucoup moins d’argent que cela.

La directrice du projet Jenna South explique que la création d’autres sites de villes canadiennes a coûté encore plus cher. Entres autres ceux de la ville de Calgary et de Vancouver auraient coûté plus de 3 millions de dollars.

Trouvez-vous qu’il est justifié pour une ville de dépenser autant d’argent des fonds publics pour la création d’un site web. Une ville a-t-elle réellement besoin d’un site à la fine pointe de la technologie et adapté pour les téléphones intelligents?

Dans les commentaires, au bas de l’article, un lecteur a commenté : « Il y a clairement des ti-namis et des pots-de-vin impliqués dans cette histoire, j'espère que les élus municipaux seront traduits en justice ». Qu’en pensez-vous êtes-vous en accord avec le commentaire?


Voici le site actuel de la ville de Saskatoon http://www.saskatoon.ca/Pages/default.aspx

http://www.radio-canada.ca/regions/saskatchewan/2012/12/07/004-saskatoon-site-internet-budget.shtml

1 commentaire:

Jean-François Boulianne a dit…

Maintenant que les villes sont presque considérées comme des entreprises, elles sont gérées de cette façon. Alors si elles veulent se démarquer des compétiteurs, soient les autres métropoles canadiennes ou mondiales, un site internet est un très bon outil d'ouverture sur le monde. Et afin d'avoir accès à une rétro-action de qualité en liens avec les évènements organisés dans une ville, quoi de mieux qu'Internet. Aucune organisation qui veut grandir peut se priver d'un portail sur le web, c'est maintenant une norme. Bien entendu, dépendamment du budget accordé pour un tel projet, il va de soi de choisir le soumissionnaire le plus bas. Mais est-ce que la Saskatchewan est aux prises avec un système de collusion au sein de son industrie informatique? C'est une autre histoire!