lundi 17 février 2014

La déchéance de Miley Cyrus


Depuis quelque temps, Miley Cyrus attire l’attention. Elle veut choquer les gens en ayant des comportements étranges à caractère sexuel. Par exemple, lors de sa prestation au MTV Video Music Awards 2013.

Et bien, elle a démontré encore une fois qu’elle n’est plus la petite chanteuse de Disney, Hannah Montana. En effet, lors du lancement de son Bangerz Tour, vendredi dernier à Vancouver, ses chorégraphies étaient explicitement sexuelles. Ce qui n’est pas surprenant venant de sa part. Cependant, elle est allée encore plus loin dans sa provocation en simulant une scène de masturbation ! Mais vous n’avez encore rien vu ! Elle a même simulé une fellation à un « Bill Clinton » déguisée elle-même en Monica Lewinsky.

Bien qu’elle soit réputée pour la provocation et la bêtise, il me semble qu’elle soit allée beaucoup trop loin. En plus, madame Cyrus prétend que son nouveau spectacle est éducatif pour les enfants...

Pardon ?

Je me questionne à savoir en quoi le fait simuler une masturbation et une fellation peut être éducatif pour les enfants ? Et pourquoi des parents laissent leurs enfants aller à ce genre de spectacle ?

Pourquoi veut-elle choquer à ce point ? Je comprends qu’elle veut défaire son image de petite fille parfaite de Disney, mais jusqu’à un tel point...?

Qu’en pensez-vous ?


Cesbron, Mathilde. « Miley Cyrus : le début de la fin pour la petite princesse du trash ». Le Figaro. En ligne. 17 février 2014. http://www.lefigaro.fr/musique/2014/02/17/03006-20140217ARTFIG00206-miley-cyrus-le-debut-de-la-fin-pour-la-petite-princesse-du-trash.php (Consulté le 17 février 2014)

5 commentaires:

Valérie Denuzière a dit…

Je suis d'accord avec toi Jess. En lisant cet article, j'ai été carrément outrée et dégoûtée par les comportements vulgaires de Miley Cyrus, auparavant l'idole des plus jeunes filles. Certes ses publics ont changé depuis le temps où elle était "Hannah Montana", mais il ne faut pas oublier qu'encore aujourd'hui, beaucoup de jeunes filles la suivent toujours.

Si pour Miley Cyrus la simulation d'actes sexuels sur scène contribue à l'éducation des enfants, et bien il lui faudrait revoir la définition d'éducation dans le dictionnaire. Nous le savons bien, les stars sont prêtes à tout pour attirer l'attention : parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en ! Outre le fait que nous savons très bien que le sexe est vendeur auprès des publics, je crois qu'il y a toutefois des limites à ne pas franchir, surtout lorsque des jeunes sont identifiés à la personne dont il est question.

Je trouve qu'il y a de plus en plus de "laisser aller" dans les vidéoclips, dans les concerts ou dans les publicités en général.

Entre Rihanna, Lady Gaga et Miley Cyrus, je crois que nous avons réellement affaire à un concours de "qui fait l'acte le plus vulgaire et le plus explicite" en public ! Attirer l'attention, plus d'argent? Je crois que toutes les raisons sont bonnes pour ces célébrités, mais qu'en est-il de la représentation de la femme dans ces cas?

Oui, l'hypersexualisation est au coeur du débat encore aujourd'hui, et même plus que jamais. La question est : jusqu'où peuvent aller les célébrités dans leur quête d'argent et d'attention? Nous n'avons certes pas encore tout vu...

Mathieu Turgeon a dit…

Dans notre société d'aujourd'hui, le scandale est très vendeur. Le cliché «Parlez-en en bien, parlez-en mal mais parlez-en!» s'applique de plus en plus.

L'autre aspect du problème soulevé par ce billet selon moi est le problème des enfants/ados vedettes. La question: «pourquoi autant de jeunes vedettes tournent aussi mal?».

Miley Cyrus, Justin Bieber, Macaulay Culkin (Maman j'ai raté l'avion)... qu'est-ce qui se passe avec les jeunes vedettes?

Quelqu'un va devoir répondre à cette question, sinon ça va être terrible plus tard...

Audréane Lafond a dit…

Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’en rien ce genre de prestation ne devrait être considéré comme « éducatrice ».
C’est de la provocation, pure et dure.
Il est du devoir des parents de bien gérer les connaissances, la vision et les réactions que leurs enfants peuvent avoir sur ce genre de « phénomène ». Ils ne pourront pas toujours être a l’écart, que ce soit de par Miley, d’autres artistes … ou d’autres moins « artistes »…
L’hyper sexualisation est une triste réalité. Espérons simplement que ce soit une mode.
D’ici là, une bonne éducation et un sens critique aiguisé sont de mise.

Par contre, pourquoi tant de haine et de commentaires négatifs à son égard?
Oui, elle se trémousse. Oui, elle se déshabille. Oui, elle aime bien montrer sa langue et ce qu’elle peut faire avec.

Si on aime pas, ce qui est bien, c’est qu’on est pas contraint à regarder…

Rendu là, notons que Lady Gaga, Rihanna et/ou d’autres « pop stars » ne laissent pas non plus leur place. Elles le font avec plus de classe, diront certain? Je réponds que tout est relatif. Mais, de toute façon, ce n’est pas le point.

Il faut arrêter de jouer la carte de l’outrance et commencer à voir que chacune de ces chanteuses ont déjà été jeunes filles. Aussi innocente et vierge les unes que les autres.

La différence, avec Miley, c’est qu’elle s’est fait introduire au monde du showbusiness Hollywoodien à ce moment là. Et que ce fut un succès.

S’il avait été de même avec Lady Gaga, est-ce que les critiques auraient clamé qu’elle dépasse les limites de l’acceptable lorsqu’elle a posé nu pour le magazine V ? Peut-être. Mais, les gens n’ont pas l’image de « la jeune Lady Gaga », alors je crois que l’impact aurait été minimisé.

Ce que je remarque, donc, c’est que plusieurs sont choqués puisqu’ils considèrent que les jeunes filles prenaient exemple sur le personnage qu’incarnait Miley Cirus. Je peux comprendre que c’est plutôt drastique mais il s’agit, en soi, d’un choix de carrière comme un autre.

C’est peut-être « qui elle est vraiment », en tant qu’artiste, depuis le début, qui sait. Mais le public l’a enfermé dans un autre rôle. Avait-elle une « responsabilité sociale » à tenir en restant « la parfaite petite Miley? ». Non, je ne crois pas. On parle d’une star de la pop ici, pas de présidente…

De toute façon, tous les yeux sont maintenant rivés sur cette jeune artiste, qu’arriverait-il si elle publiait du contenu sans caractère et plutôt ordinaire ? On entendrait dire qu’elle a perdu la main? Que la fin de sa carrière a sonné puisqu’elle a perdu la capacité à attirer l’attention?

Parce que, ne l’oublions pas, il s’agit d’un grand jeu de marketing et elle n’est pas seule là dedans.

Finalement, je serais curieuse de savoir combien d’individus gravitent autour d’elle, autant au niveau de la conception, de la réalisation et de gestion de cette image. On la blâme, pauvre fille, mais on pourrait même dire qu’elle est elle même une victime de cette hyper sexualisation. La barre est haute, aujourd’hui !

Marie-Pier a dit…

Miley Cyrus cherche l’attention et malheureusement, elle l’obtient. Je ne suis pas d’accord avec son comportement, loin de là. Par contre, je trouve que les médias lui donnent trop d’importance et elle a une trop grande couverture médiatique. Ces médias cherchent à savoir quelle sera sa prochaine frasque. Cela vient mettre en évidence la logique des médias : on cherche du sensationnalisme. Et ça fait vendre. Avouez! Qui n’a pas parlé de la prestation de cette chanteuse au MTV ? De ses vidéoclips ? De ses fréquentations ?

Je suis d’accord avec le fait que cette jeune femme est loin d’être un modèle pour la future génération et qu’elle n’enseigne rien de bon. La seule chose que Miley fait est de jouer le rôle d’une femme-objet et de créer une multitude de scandales. Cependant, je suis consciente qu’elle veut changer son image de petite fille parfaite, d’ange de Disney. Par contre, je doute que la manière dont elle s’y prend soit la bonne. Si j’étais son agente, je n’aurais probablement pas pris ces décisions et je les aurais encore moins endossées.

En y réfléchissant bien, son comportement m’a amenée à réfléchir : «serais-je capable d’endosser un artiste qui a des valeurs complètement opposées aux miennes ?». Sincèrement, moi j’en serais incapable. Je crois que pour bien exercer son travail, il faut croire en ce que l’on fait et je ne croirais jamais en un artiste du genre de Miley Cyrus.

Vous, est-ce que vous seriez son agent ?

Valérie Poirier a dit…

Je trouve ça dommage de voir plusieurs enfants vedettes tomber dans la déchéance comme cela devient le cas pour Miley Cyrus. Il est évident qu’elle cherche l’attention des gens avec de telles prestations. Par contre, je crois qu’elle va beaucoup trop loin en s’exposant de la sorte, et ce, devant un jeune public qui l’admire. Elle ne donne pas la bonne image aux jeunes filles qui vont par la suite essayer de l’imiter, car elles croiront que pour avoir de l’attention, il faut être sexy et agir avec indécence. Il devient malheureusement dangereux pour les jeunes filles d’agir correctement dans la société en voyant agir de la sorte leurs idoles. Elles s’identifient à leur vedette préférée, mais celle-ci ne projette pas une bonne image. Je comprends que Miley Cyrus veuille se détacher de l’image de la petite fille sage pour passer à un autre stade qui est celui de la provocatrice. Je crois cependant qu’elle a dépassé les limites et qu’elle ait fait une trop grande transition entre les deux stades. Elle projette plutôt une image de la femme objet qui est malheureusement vendeur dans la société. Elle entre donc dans une autre facette de l’industrie du spectacle pour atteindre un plus grand public, et ce, pour faire plus d’argent.