vendredi 14 février 2014

Cruauté animale

Vous avez peut-être entendu parler du chien qui a connu une cruelle agression la semaine dernière au Lac-Saint-Jean. Et bien ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de cruauté envers les animaux. La question que je me pose est : est-ce que les auteurs de ces agressions considèrent immoral de commettre de tels actes ou se disent-ils tout simplement que ces animaux ne sont pas des êtres humains et que ce qu’ils leur font n’est pas grave ?
Est-ce que leur jugement moral est affecté ou sont-ils seulement cruels ? Pour certaines personnes, les animaux n’ont aucune conscience, ils ne ressentent rien. Je trouve affreux que l’on puisse penser ça. Ce n’est pas parce qu’un être n’est pas doté du don de la parole qu’il n’a aucune émotion et qu’il ne peut pas être traité comme les autres. Il est certain que l’omniprésence de la violence dans les contacts humains ne peut que se transposer dans les contacts avec les animaux. Si l’être humain est capable de cruauté entre eux, ils sont certainement capables d’agir de même sorte avec les animaux. Tout dépend de l’identité morale et de l’état psychologique des individus qui commettent de tels actes.

1 commentaire:

Geneviève Beaulieu a dit…

Je suis d'accord avec toi, Laurie. Pour ma part, les animaux éprouvent des sentiments, mais les ressentent différemment des êtres humains. D’après moi, si une personne est capable de faire du mal à un animal. Je crois qu'il serait capable de faire de même avec un être humain. De même si ces personnes, qui font de la cruauté envers les animaux croient que les animaux ne ressentent rien et bien c'est totalement faux! Aujourd’hui, les études montrent que chiens, chats, chevaux, dauphins, éléphants ressentent des émotions simples comme la joie, la peur, voire la tristesse. Elles sont différentes des nôtres et ne s’expriment pas de la même manière, c'est bien sûr! Malheureusement, bien encore beaucoup de gens pensent que les animaux ne ressentent pas d'émotion!

Le magazine Psychology Today souligne que les scientifiques évoquent de plus en plus la possibilité d’attachements émotionnels au-delà des espèces :
« Ces amitiés, improbables dans de nombreux cas, montrent que nombre d’émotions incluant notamment la joie, l’amour, l’empathie, la compassion, la gentillesse, et la peine face à la mort peuvent être partagés par des amis inattendus, y compris un prédateur et sa proie, comme le chat et l’oiseau, le serpent et le hamster, une lionne et un bébé éland. Et bien sûr, les meilleurs exemples d’émotions complexes partagées par différentes espèces sont les relations proches et durables que nous, humains, entretenons avec les animaux de compagnie, avec lesquels nous partageons nos maisons. »
De plus en plus de chercheurs assurent que les émotions chez les animaux existent véritablement et non seulement pour les chimpanzés par exemple, mais aussi chez les porcs, les baleines. Voici quelques liens d’articles où parlent des émotions chez les animaux. Pour ceux que ça intéresse!

• http://emma.hypotheses.org/518

• http://www.nytimes.com/2007/04/17/science/17chimp.html?pagewanted=print&_r=2& (en anglais)

• http://www.independent.co.uk/news/science/pigs-exhibit-complex-emotions-claims-study-2037318.html (en anglais)

• http://m.theglobeandmail.com/globe-debate/human-angst-animal-emotions/article4251704/?service=mobile (en anglais)