mercredi 12 février 2014

Ces gens qui me font saigner du nez: Épisode 1

Un matin comme les autres dans la vie de Benoit. J'ouvre les yeux, je cherche mon cellulaire. Je ne suis pas encore prêt à sortir du confort et la chaleur de mon lit. Je fais mon petit tour sur Facebook, puis Twitter. C'est alors que je tombe sur un billet du populaire site web 25stanley.com.

Quelques écervelés auraient été offusqués d'assister en direct à l'accolade entre Alexandre Bilodeau et son frère Frédéric alors qu'Alexandre venait de gagner l'or à Sotchi. Comme vous le savez probablement tous, Frédéric Bilodeau souffre d'un handicap cérébral.

Pour ces twitteux (pour ne pas faire de mauvais jeux de mots), la diffusion de ce témoignage d'amour fraternel leur semblait visuellement inadmissible. La raison semble très légitime: ils ne veulent tout simplement pas voir des gens handicapés à la télévision. «I'm sorry. I can't deal with that shit,» a écrit l'un d'eux.

Cet article m'a offusqué au point tel de vouloir le partager à la communauté du cours d'Éthique (évidemment, je l'aurais quand même partagé si nous n'avions pas de points de participation en jeu ).

À partir des informations parues sur le site web brobible.com, l'auteur a recueilli plusieurs tweets d'une gratuité alarmante.






















Avons-nous réellement besoin de nous questionner de l'éthique dans de telles situations? De tels propos n'ont tout simplement pas leur place dans la sphère publique. Si Twitter n'était qu'une immense salle où tous auraient un micro pour s'exprimer, auraient-ils l'audace de s'exprimer de la sorte? Je crois que ces règles de vie non-écrites en société ne sont pas aussi bien définies lorsque un individu se retrouve derrière l'écran. Il est grand temps que l'on se penche sur ces mauvais côtés des réseaux sociaux. Non?

Bref, comment ces gens en viennent-ils à écrire de telles choses? Devrait-on exclure ces gens de Twitter ou Facebook pour indécence publique? Aidez-moi à me faire une tête, parce que mon nez saigne un peu trop en ce moment.

________________
http://www.brobible.com/sports/article/worst-people-alex-bilodeaus-brother/

http://25stanley.com/le-frere-dalexandre-bilodeau-nous-prouve-quil-y-a-des-gens-tristement-retarde-socialement.html

1 commentaire:

Martine Perron a dit…

Je comprends que les commentaires évoqués par cette accolade soient offusquant.
Il est totalement naturel de témoigner de l’amour à son frère qu’il soit handicapé ou non. Est-ce aussi choquant de savoir qu’aujourd’hui les femmes qui sont enceintes passent des tests afin de dépister la trisomie 21 ? Est-ce choquant de savoir que le couple peut décider d’avorter afin de ne pas avoir cet enfant atteint d’un handicapé mental ? Est-il moins choquant de juger et de décider de l’avenir d’une personne handicapée avant sa naissance ? Nous connaissons tous de près ou de loin des personnes handicapées. Nous savons à quel point la présence d’une personne handicapée est plus exigeante dans une famille. Mais doit-on pour autant décider d’avorter toute grossesses détectées trisomie 21 ? Il est souvent plus facile de juger la réaction de gens qui font parfois partie d’une société et qui possède une autre autre culture, cependant, nous devrions également ce questionner sur les débats qui touchent notre société.